Dernières publications

Le gouvernement (et le Sénat) sacrifient les jeunes en n’étendant pas le RSA aux 18-25 ans
Parmi les 5,3 millions de pauvres en 2017, plus de la moitié sont des jeunes de moins de 30 ans. Entre 18 et 29 ans, le taux de pauvreté est maximal à cause du chômage, des bas salaires et de la précarité de l’emploi. Aujourd’hui, cette tranche d’âge paye l’addition de la crise économique.
Non au Service national universel !
Sarah El Haïry, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, vient de réaffirmer que le Service national universel (SNU) serait obligatoire en 2026, pour 800 000 jeunes de 16 ans.
Santé, Education, énergie, grève interprofessionnelle du 4 février : pourquoi des mobilisations ?
Santé, Education, énergie, grève interprofessionnelle du 4 février : pourquoi des mobilisations ? Entretien avec SUD Energie, SUD Santé Sociaux, SUD Education et Gaëlle Martinez du secrétariat national.
Contre le chômage et les licenciements : Indispensables 32 heures !
Depuis des années, patronat, lobbies libéraux et gouvernement ne cessent de saturer l’espace public français : il serait en effet indispensable d’augmenter le temps de travail. Pourtant les comparaisons internationales, notamment celles issues d’Eurostat, indiquent que la durée hebdomadaire du travail en France est supérieure d’une heure à celle de la moyenne de la zone euro et de deux à celle de 2019 en Allemagne !
200.000 personnes reprennent la marche des libertés
Les Marches des Libertés ont rassemblé, ce samedi 16 janvier partout en France, des centaines de milliers de personnes, toutes générations confondues, pour défendre nos libertés. 15000 personnes ont défilé à Paris, de la place Félix-Eboué à la Bastille.
Nos libertés sont en danger ! Le 16 janvier, reprenons la marche
Depuis le 17 novembre 2020, l’opposition à la proposition de loi Sécurité globale ne cesse de se renforcer. Initiée par une coalition inédite de la société civile, elle a été rejointe et amplifiée par des centaines de milliers de manifestant·e·s, dans plus de 150 villes de France, qui ont bravé dans certains cas les violences policières et les arrestations arbitraires pour dénoncer dans la rue cette proposition de loi, et exiger notamment le retrait de ses articles 21, 22, et 24.
Loi sécurité globale : Rien n’est joué ! tous en manifestation, samedi 16 janvier !
Depuis le 17 novembre dans plus de 150 villes de France des rassemblements dénonçant la fuite en avant répressive et liberticide du gouvernement ont eu lieu, à l’appel d’une coordination large d’associations, de familles de victimes des violences policières et d’organisations syndicales. Des centaines de milliers de manifestant-es sont déjà descendus dans la rue avec pour seules réponses volonté de passage en force et répression accrue.
Macron, hors de nos libertés !
Profitant du contexte sécuritaire et sanitaire anxiogène, le gouvernement a lancé cet automne une vaste offensive très cohérente contre les libertés politiques, qu’elles soient publiques ou individuelles. Tout cela dans un contexte déjà lourd de violences policières toujours plus documentées sans compter les répressions anti syndicales menées par le patronat qui, avec la complicité très active du gouvernement, tentent d’imposer par la force le silence aux oppositions exprimées démocratiquement tant au sein du monde du travail que dans l’espace public.
Prime de 900 euros pour les précaires : le compte n’y est pas !
Cette aide aux plus précaires annoncée en novembre a été finalement validée par un décret le 30 décembre. Elle concerne les salarié-es précaires ayant travaillé plus de 138 jours en 2019. Agir pour les plus précaires nécessite visiblement un certain temps, beaucoup plus quoi qu’il en soit que pour sauver les grandes entreprises ou « adapter » le droit du travail aux contraintes de la pandémie (augmentation du temps de travail, prise de congés…)
Marchons partout pour les libertés et contre l’arbitraire ce samedi 16 janvier
La proposition de loi dite « Sécurité globale » a été votée par l’Assemblée nationale et poursuit son cheminement parlementaire au Sénat. L’annonce par le gouvernement de la réécriture du texte par une commission indépendante a fait long feu puisqu’elle était tout simplement contraire au principe de séparation des pouvoirs.
Vidéo En direct de Solidaires : Tous les chemins de la lutte mènent au 4 février
De la mobilisation du 16 janvier contre la loi sécurité globale aux mobilisations sectorielles des 21 (Santé), 26 (Éducation), 28 (énergie) en passant par la manifestation nationale contre les licenciement du 23 janvier, tous les chemins mènent au 4 février, journée de grève interprofessionnelle ! Nous ne laisserons pas le gouvernement et les patrons nous écraser !
Tous les chemins de lutte mènent au 4 février !
Toutes et tous en grève interprofessionnelle à l’appel de l’intersyndicale ! Vers le début d’une mobilisation pour gagner ! Ces mobilisations doivent servir de point d’appui pour amplifier notre détermination et doivent préparer un mouvement d’ampleur, inscrit dans une stratégie de construction d’un rapport de force gagnant ,comme lors de la mobilisation sur les retraites de 2019-2020.
Les fichiers de police -trop peu- recadrés par le Conseil d’État
Saisi d’un recours en référé par les organisations syndicales CGT, FO, FSU, SAF, SM, Solidaires, l’Unef, ainsi que par l’association GISTI contre les décrets qui élargissent considérablement le champ de trois fichiers de police et de gendarmerie, le Conseil d’Etat vient malheureusement de rendre une décision de rejet.
2020 Et hop ! Tout ça à la poubelle
On fait du ménage sur 2020, on a pas mal de truc pour la poubelle !
Intervention de l’Union syndicale Solidaires
à la radio le samedi 26 décembre dans le cadre de l’émission expression directe
Mobilisons-nous les 3, 16 et 30 janvier contre la loi Sécurité globale et les autres textes liberticides
La coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale donne rendez-vous aux défenseur·se·s des libertés dès le dimanche 3 janvier 2021, à Paris, à l’occasion de la Marche blanche en mémoire de Cédric Chouviat. Un an après la mort de ce père de quatre enfants, entre les mains de la police, nous serons aux côtés de sa famille. Son père Christian Chouviat avait déjà accompagné la délégation reçue au ministère de l’Intérieur lundi 23 novembre, malgré les réticences de Gérald Darmanin.
Fichage sans limites au nom de la sécurité publique : le spectre de Big Brother en 2021
Trois décrets du 2 décembre 2020 élargissent considérablement l’ampleur des fichiers Gestion de l’information et prévention des atteintes à la sécurité publique (GIPASP), Enquêtes administratives liées à la sécurité publique (EASP) et Prévention des atteintes à la sécurité publique (PASP), qui concernent les personnes « dont l’activité individuelle ou collective indique qu’elles peuvent porter atteinte à la sécurité publique ou à la sûreté de l’État. ».
18 décembre : Acte 4 des Sans Papiers Toutes et tous pour l’égalité des droits !
Ce 18 décembre, journée internationale des migrant-es, les collectifs de sans papiers organisent des mobilisations sur tout le territoire avec de nombreuses organisations et collectifs de soutien. Ces initiatives sont dans la continuité des actes 1, 2 et 3 qui ont montré la détermination des sans papiers pour exiger de répondre en urgence à leurs revendications : la régularisation de tou-tes les sans papiers, un logement pour tout-es et la fermeture des Centres de rétention (CRA).
Non à la loi liberticide « sécurité globale »
Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, un collectif d’organisations syndicales et de journalistes demande le retrait des articles 21, 22 et 24 au nom du respect des libertés fondamentales.
60 000 manifestant·e·s contre les textes liberticides en France, des interpellations arbitraires à Paris
Une soixantaine de mobilisations contre la proposition de loi « Sécurité globale » rythment encore cette fin de semaine dans tout l’Hexagone.
Une loi pour mieux défendre les lanceurs d’alerte
Ces David qui s’attaquent aux Goliath sont encore trop exposés au risque de représailles. La prochaine transposition d’une directive européenne dans la loi doit permettre d’élargir les protections juridiques aux personnes morales, aux syndicats et aux ONG.
Alerte sur nos libertés et sur nos droits !
Depuis plusieurs semaines nos organisations appellent et participent activement sur l’ensemble du territoire aux mobilisations pour défendre nos droits et nos libertés, en particulier dans les cadres unitaires contre la loi sécurité globale et le schéma national du maintien de l’ordre.
Manifestons le 18 décembre pour les droits des migrant-es
Le 18 décembre est la Journée Internationale des Migrant-es. Pour tous ceux qui se préoccupent de la défense des Droits humains, c’est l’occasion de rappeler l’importance de cette question, dans un contexte où le nationalisme, le racisme et la xénophobie s’acharnent à en faire un « problème ».
Les droits sociaux et les libertés ne sont pas négociables !
Suite à la crise du covid, mais aussi dans la continuité d’une logique de profit à tout prix, les plans de licenciements se multiplient de la part des grandes entreprises. Sur l’ensemble du territoire, des petites entreprises, des commerces ferment, mettant de plus en plus de personnes au chômage et dans la précarité
« Plus jamais ça » : huit mois après, où en sommes-nous ?
Le 27 mars dernier, 18 organisations appelaient, dans une tribune commune, le gouvernement à préparer « le jour d’après » en considérant que la crise sanitaire mettait au jour l’urgence sociale et environnementale et donc la nécessité d’une remise à plat totale des orientations politiques en France et dans le monde, tant en matière économique, sociale, qu’environnementale et démocratique.

Rendez-vous

Le 26 janvier 2021
Battons-nous pour nos salaires  ! En grève le 26 janvier  !
Le ministre Blanquer a annoncé en grande pompe une augmentation de 400 millions d’euros (soit 29 euros bruts mensuels par agent-e) pour les personnels de l’Éducation nationale inscrite dans le projet de loi de finances 2021.
Le 30 janvier 2021
Mobilisons-nous le 30 janvier contre la loi Sécurité globale et les autres textes liberticides
article Nous appelons à de nouvelles Marches des libertés. Celle-ci mêlera les voix des journalistes, documentaristes, réalisateur·trices, victimes et familles de victimes de violences policières, associations de droits humains et artistes solidaires du combat contre les lois liberticides.
Le 4 février 2021
Toutes et tous, ensemble, mobilisé-es le 04 février
Les organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL, FIDL se sont réunies en intersyndicale en cette fin d’année, marquée par la pandémie et ses conséquences sanitaires, économiques et sociales. Celles-ci sont aggravées par des décisions gouvernementales désastreuses pour le monde du travail et la jeunesse.

Facebook


Twitter


Actualités Nationales
Solidaires.org

Contre la construction d’un entrepôt AMAZON à Fournès, Solidaires 30 appelle à rejoindre le rassemblement du samedi 30 janvier
Le gouvernement (et le Sénat) sacrifient les jeunes en n’étendant pas le RSA aux 18-25 ans
Préavis de grève Solidaires Fonction publique pour la période du 1er au 28 février
Qui Va Trinquer à la santé des salarié-es ?
(vidéo) Qualité de vie au Travail
(SUD CT) Non à la répression syndicale au Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
Non au Service national universel !
HORAIRES D’OUVERTURE DES COMMERCES : STOP A LA FUITE EN AVANT !
LES PROFESSIONNELLES DE SANTÉ du Service de soins infirmiers à domicile (S.S.I.A.D) DE L’EHPAD DE SAINT AMANT TALLENDE SCANDALEUSEMENT DISCRIMINÉ-ES
(Fonction publique) CCFP du 18 janvier Protection Sociale Complémentaire
FASTI : Journée Abrogeons le CESEDA, concrétisons la Liberté de circulation et d’installation - 23/01 (Paris)
Santé, éducation, énergie, grève interprofessionnelle du 4 février : pourquoi des mobilisations ?
Contre le chômage et les licenciements : Indispensables 32 heures !
Fiabilité de certains masques chinois : face à une probable nouvelle mise en danger des hospitalier.e.s, La Fédération SUD Santé Sociaux exige des mesures au ministère
Lancement Campagne Élections TPE/TPA
200.000 personnes reprennent la marche des libertés
Contre l’esclavage en Palestine
Référé liberté et suspension de l’arrêté d’interdiction de manifester en centre-ville de Rouen
LAGARDERE MÉRITE-T’IL SON PRÊT ?
Marche des libertés du 16 janvier
  Antiracisme  Chômage   Conditions de travail et santé  Discriminations  Ecologie  Extrême-droite   Féminisme  Fonction publique  Grève  Immigration  Instance représentative du personnel  International   Lutter  Politique économique et sociale  Protection sociale  Répression et libertés  Représentativité syndicale  Restructurations et réorganisations  Retraite  Service public  Solidarité  Statut du salarié  Transformation sociale
  Travail social : grève et manifestation
LES SYNDICATS                 
On à des droits ! Faisons-les respecter !

Vous êtes salarié·e d’une très petite entreprise
ou d’une très petite association,
ou bien salarié·e d’un particulier employeur,
vous serez appelé·e·s à voter du 22 mars au 4 avril 2021

Consultez la page dédiée aux élections TPE/TPA