ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      samedi 16 novembre

Communiqués

Appel à se rassembler mardi 12 novembre dans toute la France
Ce vendredi 8 novembre en début d’après-midi, un camarade de Solidaires étudiant-e-s Lyon a tenté de s’immoler par le feu devant le bâtiment du CROUS à Lyon. Par cet acte désespéré et politique, il a voulu alerter sur ses conditions précaires d’étudiant redoublant, privé de bourse, dans un système universitaire toujours plus libéralisé.
Macron-Delevoye : dérapage et affolement sur la réforme des retraites
Le couac entre Macron et Delevoye (le Monsieur retraite du gouvernement) porte sur la portée de la réforme et sur les concessions que l’un ou l’autre pense pouvoir faire si notre mobilisation est importante. C’est pour Solidaires d’abord la preuve de leur fébrilité et de leur inquiétude.
A celles et ceux qui veulent un autre avenir, convergeons sur décembre
L’Union syndicale Solidaires a décidé début octobre d’appeler à la grève générale sur les retraites le 5 décembre et à reconduire les jours suivants. Il n’y a pas de bouton magique en ce sens : ce sont les assemblées générales de grévistes, sur les lieux de travail, qui décideront. Nous pensons que seul un mouvement reconduit et d’ampleur, capable de bloquer l’économie nous donnera le rapport de force nécessaire pour faire plier ce gouvernement.
Immigration : une politique pour l’extrême droite et le patronat
Macron, discrédité pour sa « politique sociale » sort le grand jeu sur l’immigration pour convaincre l’électorat sensible au Rassemblement national et donner satisfaction au patronat. Le gouvernement s’empresse, dans ce qui ne sera même pas un vrai débat parlementaire, de faire voter des mesures réactionnaires et inhumaines en moins de deux jours.
A partir du 5 décembre, imposons un autre avenir pour nos retraites, changeons le système
Sous un faux prétexte de simplifications, ce gouvernement tente de mettre en place la réforme des retraites avec un système à points. Il a pour objectif de nous faire travailler plus longtemps et de diminuer le montant des pensions. Nous ne sommes pas dupes du nouveau « grand débat » qui vise à monter les professions et les régimes les uns contre les autres pour, au final, tirer la totalité vers le bas. C’est ce message que nous allons porter au plus grand nombre dans les semaines qui viennent dans nos entreprises, nos services et auprès de la population.
Soutien total à Assa Traoré
Nous exigeons l’arrêt des poursuites et du harcèlement contre Assa, la libération des frères Traoré !
Projet de code de la justice pénale des mineurs : des propositions inadaptées pour lutter contre l’enfermement des enfants
Au 1er juillet 2019, 882 adolescent.e.s étaient incarcéré.e.s, chiffre jamais atteint depuis plus d’une vingtaine d’années. Il faut y ajouter le nombre d’enfants placés dans l’un des 52 centres fermés, ceux placés en psychiatrie ou en centres de rétention, ainsi que le chiffre gris des jeunes condamnés en tant que majeur.e.s pour des faits commis du temps de leur minorité.
Assurance chômage : Solidaires dépose recours contre le décret du 26 juillet !
Après avoir attaqué le décret « sanctions » des chômeurs du 28 décembre dernier, Solidaires a décidé de récidiver, en compagnie de la CGT, contre celui réformant l’assurance chômage promulgué le 26 juillet.
Le gouvernement entrave la liberté de manifester
Depuis mercredi 18 septembre, Attac et l’Union syndicale Solidaires ont lancé une demande d’autorisation de rassemblement à la Préfecture de Police de Paris pour un rassemblement "pour la justice sociale et climatique" à 9h ce samedi 21 septembre, afin de faire converger mouvements sociaux, écologistes, gilets jaunes et collectifs en lutte.
Observer l’action de la police et de la gendarmerie est un droit ! Soutien à Camille Halut
Les membres du Comité soutiennent Camille Halut et demandent à toutes les autorités administratives et juridictionnelles de respecter les normes internationales, européennes et internes (rappelées par le Défenseur des droits), en matière de liberté de réunion et de manifestation, et d’assurer la protection effective des observateurs et défenseurs des droits fondamentaux.
 
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 230

Rendez-vous

Le 18 novembre 2019 à 17h30 à la Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
Le 23 novembre 2019
Marche #NousToutes « Stop aux violences sexistes et sexuelles »
Chaque jour, dans notre pays, des femmes sont victimes de violences psychologiques, verbales, économiques, médicales, physiques ou sexuelles. Une femme meurt tous les 2 jours assassinée par son compagnon ou son ex-compagnon. Qu’elles aient lieu à la maison, au travail ou dans la rue, les violences ne sont pas une fatalité. Jamais.
Du 26 novembre au 27 novembre 2019 à la Bourse du Travail de Paris
Les journées Et voilà le travail
En 2010, Solidaires organisait « Et voilà le travail » réunissant plus de cinq cent militant·es de terrain de ses syndicats, issus du privé comme du public, de petites et de grosses entreprises et enclenchant une dynamique permettant de développer un réseau de militant·es autour des questions de la santé et des conditions de travail et multipliant des journées régionales « Et voilà le travail » à Limoges, Lyon, Avignon, Montpellier, en Île-de-France, à Rouen, en Bretagne, en Bourgogne, à Lille, Bordeaux, Arras… Ce chantier rend compte de tous ces échanges.
Le 30 novembre 2019
Réunion-Débat du Réseau Se fédérer pour l’émancipation : Santé, pour des luttes victorieuses
Les personnels hospitaliers exigent les moyens humains et financiers pour que l’hôpital public réponde aux besoins de santé. Ils dénoncent la gestion managériale, la souffrance au travail et la dégradation des soins. Les urgences et les hôpitaux psychiatriques sont au bord de l’implosion. La mobilisation grandit. Mais le gouvernement, bien que sur la défensive, ne répond pas pour autant aux revendications.
Le 5 décembre 2019
Grève le 5 décembre et les jours qui suivront !
Le gouvernement n’est plus certain de mettre en place aussi rapidement son projet de réforme des retraites comme annoncé depuis des mois. L’annonce des organisations syndicales pour une grève le 5 décembre le fragilise en dépit de tout le bla-bla sur l’universalité. Le 5 décembre apparaît désormais comme le début d’un mouvement qui pourrait être reconduit, faire tache d’huile et rejoindre les préoccupations générales de justice sociale, fiscale et climatique qui s’expriment massivement dans la société.
aa

Facebook


Twitter