ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      lundi 10 août

Communiqués

La police mutile
Jeudi 15 septembre 2016, en fin de manifestation contre la loi travail, alors que le cortège se dispersait, notre camarade Laurent, militant SUD de l’AP-HP, était victime de la répression policière. Il reçoit une bombe lacrymogène en pleine face, lui éclatant l’œil. Hospitalisé en urgence, il sera opéré rapidement. Si l’œil a pu être reconstruit les médecins ne se prononcent pas encore quant à la récupération de la vue. Au même moment des militants de notre (...)
En cette rentrée, réveillons-nous !
Cet été, nos responsables politiques nous ont préparé de jolis sujets de rentrée : adoption de la loi Travail, projet de loi Egalité et Citoyenneté, climat délétère sur les libertés favorisé par l’état d’urgence. La poursuite de la mobilisation exemplaire de ce printemps, nous permettra d’éviter le naufrage identitaire que nous promettent la majorité des candidat.e.s en campagne pour la présidentielle. La Loi travail ne passe toujours pas, ensemble en grève et dans la rue le 15 septembre ! Même si elle (...)
24h contre les EXPULSIONS, relogement !
Des familles expulsées de leur logement, ou en voie de l’être dans les prochaines semaines, souvent sans même une solution d’hébergement entament un “24h contre les expulsions”, mardi 30 août à partir de 15h, près du ministère du Logement.
Un campement de 24h sera installé sur l’esplanade des Invalides, à l’angle de la rue St Dominique, et de l’esplanade des Invalides, jusqu’au lendemain 14h. Des prioritaires DALO expulsés, des familles mises à la rue sans même un hébergement, des expulsés qui dorment sur les trottoir, des familles menacées, se sont regroupées pour faire connaître leur situation intolérable, faire face à cette violence sociale institutionnelle, et obtenir un relogement. Que fait Emnanuelle COSSE sur ce sujet dramatique (...)
« Chemise arrachée » : la Ministre du travail livre sur un plateau la tête d’un délégué syndical CGT à la compagnie Air France
La Ministre du travail vient d’autoriser le licenciement de Vincent Martinez, délégué syndical CGT d’Air France, dans l’affaire dite de la « chemise arrachée ». Dans un argumentaire très contestable juridiquement, les services du ministère du travail (la Direction générale du travail, DGT) censurent la décision de l’inspectrice du travail qui avait refusé l’autorisation de licenciement du délégué syndical. Celle-ci avait considéré, après examen minutieux des faits, que le licenciement ne se justifiait (...)
Stop à l’acharnement policier contre les migrant-es et leurs soutiens
Évacuations à répétition, gazage et matraquage des migrant-es, arrestations et délivrance d’OQTF (obligation de quitter le territoire français), la stratégie des forces de l’ordre pour maltraiter les réfugié-es est désormais rodée.
Pour dénoncer ces violences policières un rassemblement, autorisé par la préfecture, devait avoir lieu ce samedi sur la place de la République. Afin de permettre aux exilé-es de se rendre au rassemblement en toute sécurité, des soutiens se sont rendus dans le quartier de Stalingrad. Les forces de police ont alors encerclé les migrant-es et les militant-es présent-es pendant plusieurs heures, les empêchant de rejoindre le rassemblement place de la (...)
Et six mois de plus !
Une nouvelle fois, la France vient d’être confrontée à l’horreur des attentats. Face au nombre de victimes, aux circonstances et au mode opératoire choisis, nous ne pouvons que ressentir colère et douleur.
La réponse gouvernementale, formulée au soir même de cet acte odieux, consiste à proroger une quatrième fois l’état d’urgence pour une durée d’au moins six mois. Après s’être livrés à une lamentable surenchère sécuritaire et démagogique, les parlementaires ont avalisé à une très large majorité cette prorogation d’un état d’urgence sans fin, aggravé par des dispositions qui accroissent encore les possibilités d’arbitraire ou qui valident des mesures sans rapport avec l’objet du (...)
Solidaires Industrie Francilien s’alarme de la recrudescence de violence policière
Solidaires Industrie Francilien s’alarme de la recrudescence de violence policière, dernier exemple en date à l’encontre des manifestants présents devant le Tribunal de Bobigny le 18 mai 2015 après la relaxe des policiers accusés de non-assistance à personne en danger dans l’affaire Zyed et Bouna, la Police a une fois de plus réprimé la colère des manifestants. Après deux heures dans le calme, la tension monte. L’agent de Police, chargée du lien avec les organisateurs, hausse le ton et demande (...)
 
0 | ... | 230 | 240 | 250 | 260 | 270 | 280 | 290 | 300 | 310 | 320