ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      lundi 10 août

Communiqués

Les URIF appellent à la manifestation jeudi 9 janvier
Pendant la période de fêtes se sont tenues de multiples initiatives et manifestations pour informer les salariés, conforter ceux qui sont en grève pour le retrait du plan Macron-Philippe ! A l’exemple des salariés de l’Opéra de Paris qui ont refusé de sacrifier les générations futures en rejetant la « clause du grand père » ou encore du nombre de grévistes et de la durée de la grève qui vient d’atteindre un record inégalé dans notre pays.
Samedi 4 janvier à 13h Gare de Lyon : manifestation départementale unitaire
Pas de trêve ! Des luttes, de la solidarité, de la fraternité ! Après le succès de la manifestation inédite du 28 décembre, nous renouvelons un semaine après !
En 2020, imposons un autre avenir
L’année 2019 s’est achevée sur une grève et l’année 2020 débute sur les mêmes bases. Ce ne sont ni les maigres éléments de communication d’un président discrédité, ni l’effilochage régulier du soi disant projet de retraite universelle qui nous ferons renoncer à notre premier objectif, le retrait de la réforme de la retraite à points. Les mobilisations de ces dernières semaines et le retour en force de la grève reconductible aux mains des travailleuses et travailleurs nous montrent la voie à suivre pour débuter cette nouvelle décade et imposer la transformation sociale pour enfin changer ce système.
Procès France télécom : Un interdit majeur
Du 6 mai au 11 juillet 2019 s’était tenu le procès pour harcèlement moral au tribunal correctionnel de Paris à l’encontre de la société France Télécom (Orange aujourd’hui), Didier Lombard, Louis-Pierre Wenes et Olivier Barberot ainsi que Nathalie Boulanger, Guy Patrick Cherouvrier, Brigitte Dumont et Jacques Moulin, pour complicité.
Rien sous le sapin… Droit dans ses bottes !
Aujourd’hui, alors que partout la colère sociale gronde, que nous sommes deux jours après des manifestations massives et avec des grèves reconductibles inscrites dans la durée, le premier ministre a reçu certaines organisations syndicales après une longue mise en scène ces derniers jours d’un prétendu « dialogue social ».
Sans retrait, pas de trève !
Les unions régionales Ile-de-France (URIF) CGT FO FSU Solidaires, avec l’UNEF et l’UNL, constatent que les déclarations du gouvernement ces derniers jours, loin de convaincre, ont eu pour conséquence de renforcer la grève dans le secteur public et le secteur privé... où les taux de grévistes sont partout à la hausse aujourd’hui. La manifestation parisienne, plus massive que celle du 5 décembre, rassemblant 350 000 manifestants, exprime un état d’ébullition générale dans ce pays, qui se traduit dans l’exigence du retrait du plan Macron-Philippe.
Pas de trêve jusqu’au retrait !
Ce mardi 17 décembre à l’appel de nos organisations syndicales CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires, UNEF, MNL, FIDL, UNL, a été un nouveau temps fort impressionnant tant par la mobilisation que par les grèves. Plus de 260 cortèges ont été organisés sur l’ensemble du territoire.
La force est avec nous !
Les grèves et manifestations de ce mardi 17 décembre à l’appel de l’intersyndicale, rejointe par d’autres organisations, sont une grande réussite et ont permis à des centaines de milliers de personnes, du privé, comme du public, de tous milieux professionnels, de tout âge, de se mettre massivement en grève et de manifester dans plusieurs dizaines de villes.
Plus que jamais renforçons la mobilisation
Les organisations syndicales constatent que le gouvernement s’obstine sur son projet de régime unique à points et ne veut pas prendre la mesure de la mobilisation exprimée par les salariés en grève.
Réforme des retraites : la grande illusion !
Les annonces d’E Philippe ont confirmé que la mise en place d’un régime par points n’est qu’une grande arnaque. Au-delà des éléments que l’on connaissait déjà par le projet Delevoye, quelques mesurettes ne viendront pas compenser la paupérisation de l’ensemble des retraité-es, les inégalités femmes-hommes, ou la fin des régimes spécifiques…tandis que le « il faudra travailler plus » s’appliquera à tout le monde !
 
0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 320