MENU
Édito Actualités Évenements Communiqués Manifestations Réflexions Retour sur... Syndicalisme Travail   vendredi 20 avril

Défendre la liberté d’expression et d’information

  

Sans débat démocratique digne de ce nom, le Sénat a voté sans sourciller des dispositions liberticides dans un projet de loi pourtant appelé « Egalité et citoyenneté », dénonce un collectif de journalistes, d’avocats, de magistrats et d’universitaires, réuni à l’initiative du SNJ, de l’APJ, de l’AJEF et de l’AJIS.

De plus, une proposition de loi, pourtant destinée à renforcer la liberté, l’indépendance et le pluralisme des médias, fragilise le secret des sources. Les possibilités d’y porter atteinte sont élargies. C’est pourquoi nous demandons au président de la République de ne pas promulguer ce texte que le Parlement a définitivement adopté. Il en va de la liberté d’expression, de la liberté d’information et donc de la démocratie.

Cette tribune parue dans l’édition payante du 6-7 novembre 2016 du journal Le Monde est la première étape d’une mobilisation pour défendre la loi emblématique du 29 juillet 1881 sur la liberté d’ expression et d’information, une loi qui ne concerne pas seulement la liberté de la presse mais plus généralement la liberté d’expression de tous les citoyens.

Conférence de presse (SNJ, APJ, AJEF, AJIS) le mercredi 9 novembre 2016 à 11 heures dans la salle des conférences de presse de l’Assemblée nationale.

LES SIGNATAIRES :
Collectifs et syndicats : Syndicat national des journalistes (SNJ) - Collectif « Informer n’est pas un délit » - Ligue des droits de l’homme (LDH) - Syndicat de la magistrature - Union syndicale Solidaires
Associations de journalistes : AEF - Association de la presse judiciaire - Association des journalistes de l’information sociale - Association des journalistes de la sécurité - Association des journalistes économiques et financiers - Association des journalistes européens - Association des journalistes scientifiques de la presse d’information - Journalistes écrivains pour la nature et l’environnement
Société des journalistes, des rédacteurs, des personnels de : AFP- BFMTV – Challenges - Elephant & Cie – Europe1 - France 2 - France 24 - France Inter – Franceinfo.fr – i-Télé – L’Express – L’Humanité – L’Obs – LCP - Le Figaro - Le Monde- Le Parisien-Aujourd’hui En France - Le Point - Le Télégramme – Libération – Marianne – Mediapart – Midi-Libre - Première Lignes – RFI – RTL – Sud-Ouest – Télérama - TF1
Avocats : Basile Ader - Eric Andrieu - Olivier d’Antin - Christophe Bigot - Delphine Boesel - Anne Boissard - William Bourdon - Carbon de Sèze - Christian Charrière-Bournazel - Catherine Cohen-Richelet - Antoine Comte - Olivier Cousi -Emmanuel Daoud - Eric Dupond-Moretti - Léa Forestier - Pascal Garbarini - Laure Heinich - Thomas Klotz - Renaud Le Gunehec - Didier Leick - Jean-Paul Lévy- Richard Malka - Jean-Louis Malterre - Caroline Mas - Laurent Merlet -Emmanuel Pierrat - François Saint-Pierre - Charles-Emmanuel Soussen - Patrice Spinosi - Christophe Thévenet - Caroline Toby
Magistrats : Dominique Coujard - Denis Salas
Professeurs et universitaires : Olivier Beaud - Pascal Beauvais - Olivier Cahn - Charlotte Girard - Nicolas Hervieu - Martine Herzog-Evans - Christine Lazerges - Denis Mazeaud - Dominique Rousseau - Serge Slama - Patrick Wachsmann

Contact : pour le SNJ, Dominique Pradalié, porte-parole et secrétaire générale, 06-73-68-26-59.


Rendez-vous

1er mai /
Journée internationale de manifestations, de revendications et de solidarité entre les travailleur-euse-s !
Dans le contexte actuel de mobilisations face à l’ampleur des attaques de Macron et de son gouvernement, cette journée du 1er mai prendra une importance toute particulière et constituera une étape importante de la convergence des luttes.
2 mai / 18h30 / 31 rue de la Grange aux belles
Réunion publique sur le syndicalisme au Mexique et les communautés zapatistes
Syndicalisme de lutte, autonomie des communautés zapatistes au Chiapas. Interven on du collectif Paris-Ayotzinapa
4 mai / 17h30 / Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
22 mai /
Processus d’actions et nouvelle grève le 22 mai prochain pour donner un avenir à la Fonction publique
Réunies le 10 avril 2018, les organisations syndicales réaffirment qu’elles ne partagent ni l’orientation, ni la méthode, ni le calendrier proposés par le gouvernement dans son document d’orientation intitulé « Refonder le contrat social avec les agents publics »
24 mai / 9h30 / à la Bourse du travail
Second Etats généraux de la santé des travailleuses et travailleurs
Le collectif « Ne plus perdre sa vie à la gagner » face à la disparition d’un certain nombre d’outils (dont le CHSCT) souhaite lancer des initiatives autour de la santé et des conditions de travail et enclencher des actions et campagnes collectives.

Facebook


Twitter

  

Actualités

Le 19 avril en grève, en manifestation, amplifions et coordonnons les mobilisations sociales
Les mobilisations actuelles se renforcent et s’étendent dans le rail, dans les universités, les hôpitaux, aux finances publiques, dans une partie croissante des services publics mais aussi dans le secteur privé en particulier sur la question des salaires et plus globalement sur le pouvoir d’achat avec la mobilisation des retraité.es.
Visite de Justin Trudeau à Paris : le collectif Stop TAFTA/CETA alerte sur les dangers du CETA !
A l’occasion de la journée mondiale de solidarité avec les luttes paysannes et de l’allocution du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, devant l’Assemblée Nationale ce 17 avril 2018, le collectif Stop TAFTA/CETA organise une action symbolique à 13h Place Edouard Herriot.
Ils votent le pacte ferroviaire
Y’a pas d’arrangement, grève et manifestation
Suppression d’un second jour férié
Plus que jamais à relayer sur les réseaux sociaux suite aux annonces de Macron !
Secret des affaires : lettre ouverte au président de la République
Le Parlement s’apprête à voter une proposition de loi portant « sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d’affaires) contre l’obtention, l’utilisation et la divulgation illicites ». Dans cette lettre ouverte, de nombreux lanceurs d’alertes, syndicats, associations, journalistes, chercheurs dont l’union syndicale Solidaires, rappellent au chef de l’État sa promesse de défendre le droit à l’information et l’intérêt général.