ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      mardi 20 octobre

Évenements

L’autogestion en mai et juin 1968 en France - Appel à témoignages et contributions
Mai et juin 1968 ne furent pas qu’une rébellion étudiante, pas plus qu’on ne saurait la restreindre à une simple révolution culturelle des mœurs. Ce fut une grève générale inédite, en France la plus importante du 20ème siècle avec neuf millions de grévistes, ce fut une crise sociale, politique où s’est posée concrètement la question non seulement des pouvoirs, mais du pouvoir politique lui-même.
AG des Hôpitaux en Lutte
En 2018, tous ensemble on se relève… Tous ensemble on sauve notre Hôpital Public... Rien que ça !
Assises pour la liberté du travail
Macron veut libérer le travail ? Nous aussi ! Mais nous voulons le libérer de l’emprise des actionnaires et des objectifs chiffrés. Lui redonner du sens. Conquérir le pouvoir d’agir sur comment et pourquoi nous travaillons. Rendre le travail vivable et soutenable, pour nous et pour la planète.
Procédure disciplinaire contre une militante syndicale au Ministère du travail
Le ministère du travail a suspendu une inspectrice du travail, pour avoir osé interpeller la ministre du travail, Mme PENICAUD, lors d’une manifestation syndicale
Mobilisation pour le droit à l’avortement partout en Europe !
Aujourd’hui, le droit à l’avortement au sein de l’Europe relève de la compétence de chaque Etat. Interdit, sous contrainte, attaqué… l’IVG doit être reconnu comme un droit fondamental.
En solidarité avec l’ensemble des femmes européennes, après la lutte exemplaire des femmes espagnoles en 2014, polonaises en 2016, nous exigeons que les droits des femmes, la liberté à disposer de son corps, le droit à l’avortement et à la santé soient respectés dans tous les pays européens et inscrits comme droits fondamentaux pour l’égalité en Europe. Aujourd’hui, le droit à l’avortement au sein de l’Europe relève de la compétence de chaque État. Interdit à Malte, sous hautes contraintes en Irlande, (...)
Fin des contrats aidés
Le gouvernement vient d’annoncer une baisse drastique des contrats aidés qui vont passer de 459 000 contrats signés en 2016 à 310 000 en 2017 avec des conséquences sociales et humaines dramatiques.
Meeting unitaire "Tous ensemble, contre la casse du droit du travail !"
Le gouvernement Macron veut imposer de façon non-démocratique une loi El Khomri XXL, une casse de très grande ampleur du droit du travail. Les ordonnances prévues sur-arment les patrons et désarment complètement les salarié.e.s. Le MEDEF applaudit, les régressions qu’il promeut deviennent loi. Nous n’allons pas laisser faire. Jusqu’au retrait des ordonnances iniques, et pour stopper ce libéralisme qui veut abolir un siècle de conquêtes sociales, nous sommes et serons tous Ensemble, « Pour nos droits Sociaux ».
"Tous ensemble, contre la casse du droit du travail !"
Le gouvernement Macron veut imposer de façon non-démocratique une loi El Khomri XXL, une casse de très grande ampleur du droit du travail. Les ordonnances prévues sur-arment les patrons et désarment complètement les salarié.e.s.
Quelles ripostes face à la suppression des contrats aidés
Le syndicat ASSO Solidaires organise une réunion publique apéro/repas partagé autour de l’annonce brutale de la baisse des contrats aidés et le gel/suppression des contrats depuis le 1er août 2017. Venez nombreuses et nombreux pour organiser une riposte salariale face à ce plan de licenciement massif qui ne dit pas son nom. Mêmes engagés, mêmes militants, nous avons des droits !
L’Université d’été d’Attac sonne le regain des mobilisations
Deux mille personnes se sont retrouvées à Toulouse pour l’université européenne d’Attac. Dans une atmosphère studieuse et chaleureuse, ils ont préparé les mobilisations de la rentrée. Finance, migrations et écologie sont les trois thèmes dominants l’agenda européen des mouvements sociaux.
 
0 | ... | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | ... | 110