MENU
Édito Actualités Évenements Communiqués Manifestations Réflexions Retour sur... Syndicalisme Travail   mardi 23 janvier

Lettre ouverte a nos partenaires « ess » et aux conseillers regionaux

  

Nous, salarié.es de l’Atelier, Centre de ressources régional de l’économie sociale et solidaire et Organisme Associé du Conseil régional Île-de-France, restons à la porte de la conférence régionale ESS que nous devrions et aurions souhaité alimenter… L’absence de toute visibilité sur l’avenir de notre structure et de ses missions en 2017 nous l’interdit.

Notre devoir est de vous alerter et de porter les faits suivants à votre connaissance.

Concernant nos missions et « cœur de métier » :
• Début octobre, fin du programme « Entrepreneurs du changement », gare d’aiguillage pour des centaines de porteurs de projets qui trouvaient à l’Atelier des réponses pertinentes pour accélérer leur parcours de créateur dans un écosystème francilien dense et riche ;
• Cela signifie la fin du soutien apporté aux projets créateurs d’emplois locaux, facteurs de lien social et d’intégration, dynamiques pour l’initiative citoyenne, grâce notamment à notre expertise concernant les montages économiques associant ressources publiques, privées, et bénévoles (non monétaires) :
• Fin de l’alimentation en continu du site internet et du travail de promotion destiné à valoriser les initiatives.

Concernant la mise en question des moyens qui remettent en cause notre CAPACITÉ D’AGIR :
• Diminution de 40% de notre dotation régionale en 2016 (-346.000 euros) et son corollaire, le départ de quatre collègues dès le lendemain de la conférence régionale ;
• Résiliation de notre bail sous 6 mois sans alternative ;
• Absence de toute réponse au courrier adressé par notre président Monsieur Richard à Madame Pécresse.

Concernant le bilan à redouter :
• Vers qui orienter les centaines de porteurs de projets accueillis chaque année à l’Atelier alors que depuis 2014, une loi* affirme désormais l’importance de l’ESS pour le développement des territoires ???
• Autant de créateurs d’entreprises et d’emplois non délocalisables qui ne verront pas le jour sur le territoire francilien !!!
• Passage en pertes et profits des 11 millions d’euros cumulés et investis depuis 2007, par l’ensemble des partenaires (Région, Etat, CDC, Ville de Paris, collectivités…) pour créer et animer un organisme dédié sur l’ESS : l’Atelier ;
• Le gâchis est d’autant plus grand qu’aucune transmission de nos expertises n’est envisagée si ce n’est pour l’observatoire régional de l’ESS qui est transféré à la CRESS ;
• Nous ne sommes pas seuls, d’autres Organismes Associés et de nombreuses associations et coopératives franciliennes sont touchés par ce mouvement.

Par ailleurs, cette situation d’incertitude qui dure depuis des mois perturbe fortement tous les salarié.es (troubles psycho-somatiques, dysfonctionnements dans l’organisation, dégradation des relations partenariales, etc.). Les facteurs de risques psycho-sociaux qui en résultent sont avérés et susceptibles de déboucher sur des dangers graves et imminents. Sur ces points, les représentants des salarié.es ont aussi un devoir d’alerte.

Nous exigeons une clarification immédiate de la situation dans l’intérêt de toutes les parties prenantes.


Rendez-vous

23 janvier / 9h / à la Bourse du Travail
AG des Hôpitaux en Lutte
En 2018, tous ensemble on se relève… Tous ensemble on sauve notre Hôpital Public... Rien que ça !
25 janvier / 8h / devant le Palais de justice de Paris
Toutes et tous au côté de Loïc de la compagnie Jolie môme
Rebondissement dans l’affaire Intermittents/MEDEF le procès de Loïc est une nouvelle fois reporté !
27 janvier / 9h / 29 boulevard du Temple
Tout le monde déteste le travail
Rencontres pour qui en a, en cherche, l’évite, s’organise au delà...
30 janvier /
EHPAD : Journée nationale d’action
Ces dernières années, la presse a relayé les luttes des salarié-es, mettant en lumière la situation dégradée des établissements prenant en charge les personnes âgées. Les politiques d’austérité budgétaires successives ont transformé ces lieux de vie en mouroir pour les résident-es et en lieux de souffrance pour les personnels qui y travaillent.
30 janvier / 18H30 / dans les nouveaux locaux de Solidaires
Soirée de présentation/discussion du numéro 6 des Utopiques le 30 janvier !
Pour sa sixième livraison, les cahiers de réflexion Les Utopiques édités par l’Union syndicale Solidaires se penchent sur nos luttes contre leurs lois travail. Revenant pour l’essentiel sur le mouvement de 2016 (mais avec quelques pistes également concernant celui de 2017…) le dossier central de la revue offre de nombreux témoignages sur l’expérience de Nuits debout à Avignon, Nîmes ou Saint-Denis, mais aussi sur l’intersyndicale du Havre ou encore sur l’appel On bloque tout ! et ses suites.

Facebook


Twitter

  

Actualités

Faire des profits tout en mettant les salarié-es dehors, avec Macron, c’est tout à fait possible...
L’accord de rupture conventionnelle collective prévoyant 1300 départs volontaires qui vient d’être signé chez le groupe Peugeot Citroën (PSA) confirme toutes les craintes exprimées par Solidaires dans son communiqué du 12 janvier dernier. Cette société aux résultats florissants (1,73 milliard d’euros de bénéfices en 2016) peut en effet difficilement arguer de difficultés économiques particulières.
Assises pour la liberté du travail
Macron veut libérer le travail ? Nous aussi ! Mais nous voulons le libérer de l’emprise des actionnaires et des objectifs chiffrés. Lui redonner du sens. Conquérir le pouvoir d’agir sur comment et pourquoi nous travaillons. Rendre le travail vivable et soutenable, pour nous et pour la planète.
Vérité et Justice pour Sakine, Fidan et Leyla
5 ans de déni de justice pour les familles, 5 ans d’impunité pour les commanditaires de l’assassin, alors que ce dernier décédait quelques jours avant son procès. Alors que les avocats des familles tentent de faire rouvrir le dossier, et que d’autres menaces d’attentats visant des figures du mouvement kurde en Europe ont été mises à jour, nos camarades kurdes appellent à une mobilisation massive pour la manifestation en hommage aux trois femmes, le samedi 06 janvier à Paris, à 11h gare du Nord.
Tribunal Permanent des Peuples
Le TPP est un tribunal d’opinion qui agit de manière indépendante des États et répond aux demandes des communautés et des peuples dont les droits ont été violés. Le but des audiences est de « restaurer l’autorité des peuples lorsque les États et les organisations internationales ont échoué à protéger les droits des peuples ».
Madame Pénicaud, qui profite (vraiment) du système ?
Jeudi 4 janvier, Murielle Pénicaud, ministre de la casse du droit du travail et de la chasse aux chômeur-euses, s’en prenait au micro de France Inter à « ceux qui profitent du système ».