MENU
Édito Actualités Évenements Communiqués Manifestations Réflexions Retour sur... Syndicalisme Travail   mardi 23 janvier

Quoi de neuf dans les lycées pro ?

  

Quoi de neuf dans les lycées pro ?

La rentrée 2016 dans les lycées pro, c’est de nouvelles missions pour les enseignant-e-s, l’abandon de l’évaluation certificative en 2nde, de nouvelles conventions de jumelage et de nouvelles responsabilités pour les profs référent-e-s.

L’arnaque de l’innovation

De nouvelles missions :
- il sera possible pour les élèves de 2nde d’être réorientés jusqu’à la première quinzaine d’octobre. Nouvelles attributions sans formation qui remplacent les missions du corps des COP.
- multiplication des demandes institutionnelles («  période spécifique d’accueil », «  semaine de formation en milieu professionnel », fin des CCF en 2nde et 1ère CAP) sans concertation, sans temps de préparation et sans tenir compte des pratiques des équipes => le flou le plus complet pour la rentrée 2016

Abandon de l’évaluation certificative en 2nde   :
- une innovation déconnectée du terrain et sans réflexion préalable
- quid des référentiels correspondants ?- une année de première surchargée en évaluations et année de seconde transformée en année d’orientation sans contenu ?
- pas de prise en compte de la réalité du terrain
- pas de prise en compte des enseignant-es

Les nouvelles conventions de jumelage entre les collèges, les LP  et les CFA vont enfermer les élèves les plus fragiles dans les filières les moins valorisées.

Une nouvelle convention de stage

De nouvelles responsabilités pour les profs référents
- une nouvelle convention de stage quadripartite (établissement via le chef d’établissement, élève ou parents, tuteur de stage et enseignant) vient d’arriver... et le prof référent qui va avec !
- les profs référents doivent maintenant maîtriser les évaluations de la matière pro, qu’ils soient profs de français/histoire, profs de langue, profs d’EPS… Mais heureusement l’Education nationale pense à vous et vous ne pourrez pas vous occuper de plus de… 16 élèves simultanément en stage !
- les profs référents deviennent responsables du stage et de tout ce qui va avec :
- le Conseil d’Administration (CA) déterminera les modalités du suivi pédagogique du professeur référent : d’un établissement à l’autre, les missions pourront changer du tout au tout.
- sécurité et accidents du travail : si un élève a un accident pendant des vacances quand le lycée est fermé, qui s’en occupe ?
- rupture de convention : qui va s’en occuper et rechercher un nouveau stage pour l’élève ?
- conflits entre le tuteur et l’élève : qui va les gérer ?
- indication du numéro de téléphone de l’enseignant sur la convention : où s’arrête la vie professionnelle ?

SUD éducation dénonce la suppression des sections sous statut scolaire au détriment du développement de l’apprentissage et des sections mélangeant formation continue et formation initiale.
SUD éducation revendique le maintien des CIO et des missions des COP, la fin de la soumission de l’école à l’entreprise.

Tract en PDF ici


Rendez-vous

23 janvier / 9h / à la Bourse du Travail
AG des Hôpitaux en Lutte
En 2018, tous ensemble on se relève… Tous ensemble on sauve notre Hôpital Public... Rien que ça !
25 janvier / 8h / devant le Palais de justice de Paris
Toutes et tous au côté de Loïc de la compagnie Jolie môme
Rebondissement dans l’affaire Intermittents/MEDEF le procès de Loïc est une nouvelle fois reporté !
27 janvier / 9h / 29 boulevard du Temple
Tout le monde déteste le travail
Rencontres pour qui en a, en cherche, l’évite, s’organise au delà...
30 janvier /
EHPAD : Journée nationale d’action
Ces dernières années, la presse a relayé les luttes des salarié-es, mettant en lumière la situation dégradée des établissements prenant en charge les personnes âgées. Les politiques d’austérité budgétaires successives ont transformé ces lieux de vie en mouroir pour les résident-es et en lieux de souffrance pour les personnels qui y travaillent.
30 janvier / 18H30 / dans les nouveaux locaux de Solidaires
Soirée de présentation/discussion du numéro 6 des Utopiques le 30 janvier !
Pour sa sixième livraison, les cahiers de réflexion Les Utopiques édités par l’Union syndicale Solidaires se penchent sur nos luttes contre leurs lois travail. Revenant pour l’essentiel sur le mouvement de 2016 (mais avec quelques pistes également concernant celui de 2017…) le dossier central de la revue offre de nombreux témoignages sur l’expérience de Nuits debout à Avignon, Nîmes ou Saint-Denis, mais aussi sur l’intersyndicale du Havre ou encore sur l’appel On bloque tout ! et ses suites.

Facebook


Twitter

  

Actualités

Faire des profits tout en mettant les salarié-es dehors, avec Macron, c’est tout à fait possible...
L’accord de rupture conventionnelle collective prévoyant 1300 départs volontaires qui vient d’être signé chez le groupe Peugeot Citroën (PSA) confirme toutes les craintes exprimées par Solidaires dans son communiqué du 12 janvier dernier. Cette société aux résultats florissants (1,73 milliard d’euros de bénéfices en 2016) peut en effet difficilement arguer de difficultés économiques particulières.
Assises pour la liberté du travail
Macron veut libérer le travail ? Nous aussi ! Mais nous voulons le libérer de l’emprise des actionnaires et des objectifs chiffrés. Lui redonner du sens. Conquérir le pouvoir d’agir sur comment et pourquoi nous travaillons. Rendre le travail vivable et soutenable, pour nous et pour la planète.
Vérité et Justice pour Sakine, Fidan et Leyla
5 ans de déni de justice pour les familles, 5 ans d’impunité pour les commanditaires de l’assassin, alors que ce dernier décédait quelques jours avant son procès. Alors que les avocats des familles tentent de faire rouvrir le dossier, et que d’autres menaces d’attentats visant des figures du mouvement kurde en Europe ont été mises à jour, nos camarades kurdes appellent à une mobilisation massive pour la manifestation en hommage aux trois femmes, le samedi 06 janvier à Paris, à 11h gare du Nord.
Tribunal Permanent des Peuples
Le TPP est un tribunal d’opinion qui agit de manière indépendante des États et répond aux demandes des communautés et des peuples dont les droits ont été violés. Le but des audiences est de « restaurer l’autorité des peuples lorsque les États et les organisations internationales ont échoué à protéger les droits des peuples ».
Madame Pénicaud, qui profite (vraiment) du système ?
Jeudi 4 janvier, Murielle Pénicaud, ministre de la casse du droit du travail et de la chasse aux chômeur-euses, s’en prenait au micro de France Inter à « ceux qui profitent du système ».