MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      jeudi 25 avril

Réflexions

Paris, terre d’accueil ou terre d’écueil ?
Six mois après l’ouverture de la « Bulle », l’association Emmaüs Solidarité, qui en assume la gestion, se félicite d’avoir pu mettre à l’abri 10 000 personnes. Mais le bilan est controversé.
Un revenu de base pour tous comme solution au chômage de masse
À plusieurs reprises, et depuis le début de son quinquennat, François Hollande a conditionné sa candidature de 2017 à une baisse du chômage, son échec l’ayant contraint à renoncer à se porter candidat aux primaires du PS. Toutefois, l’Organisation Internationale pour l’Emploi, une agence de l’ONU basée à Genève, a dressé, dans son dernier rapport de janvier 2017, un sombre tableau pour l’emploi dans le monde. Il a constaté non seulement que le chômage a globalement augmenté ces dernières années, mais a prévu une augmentation de celui-ci dans les années à venir.
Que s’est-il réellement passé ce 1er mai 2017 ?
Après la manifestation parisienne du 1er mai 2017 : une photo de policiers et de flammes a fait le tour du monde ; le ministre de l’Intérieur a dénoncé des agissements criminels (de la part des manifestants) ; la presse n’a vu que les communiqués de la Préfecture ; le préfet évoque 150 casseurs ayant agressé les forces de l’ordre ; les manifestants accusent la police d’avoir tronçonné le cortège sans raison ; les syndicats de policiers se plaignent de n’avoir pu utiliser leurs armes ; les street médics évoquent de nombreuses blessures provoquées par des LBD 40, notamment au visage.
Genre(s) au travail
Le Corpus de ce numéro explore l’intérêt et les apports d’une lecture genrée des dynamiques des mondes du travail contemporain. Il questionne ensemble « rapports de genre » et « rapports au travail » dans un contexte où s’exacerbent, dans ces deux registres comme dans leurs intersections, les tensions entre les dynamiques d’émancipation et le renouvellement ou l’aggravation des logiques de domination.
80 milliards d’euros sont volés chaque année par l’évasion fiscale. La société civile lance la bataille
Un an après les Panama papers, la société civile du monde entier lance une semaine mondiale d’action contre l’évasion fiscale. Celle-ci coûte 80 milliards d’euros à la France. Mais les candidats à la présidentielle n’en parlent presque pas.
Faire juger les policiers, s’organiser au quartier et dans la communauté
Relaxé à l’issue du premier procès en assises à Bobigny en 2016, Damien Saboundjian, le policier meurtrier d’Amine Bentounsi, a été reconnu coupable en appel de « coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner » et condamné à une peine de 5 ans de prison avec sursis (assortie d’une interdiction de porter une arme pendant 5 ans).
Nationalisation, privatisation, socialisation, autogestion : Le droit de propriété en question
Le syndicalisme ne peut pas faire l’économie d’approfondir ces questions car elles sont au cœur de tout projet de transformation sociale radicale.
Au-delà des positions de principe de lutte contre le système capitaliste, les réponses et les stratégies alternatives à construire doivent prendre la mesure de l’évolution du capitalisme et des conditions concrètes dans lesquelles se mènent la lutte des classes. Elles reposent sur la nécessaire articulation entre revendications immédiates et changements structurels, entre revendications et construction du rapport de force pour les faire aboutir, entre projet alternatif et formes d’action (...)
#8mars15h40 : le précédent de 1974 que tout le monde a oublié.
Le 9 juin 1974, des féministes ont appelé à une grande grève nationale. L’idée était de montrer que sans les femmes, la société ne pouvait plus fonctionner normalement. Qu’elles avaient donc un pouvoir... Retour sur cet épisode pionnier.
Chauffeurs Uber : au volant avec les prolétaires 2.0, « entrepreneurs » pour 3,5 euros de l’heure.
Ils travaillent plus de 60 heures par semaine et gagnent moins que le Smic. Ce sont les chauffeurs VTC. Ils seraient autour de 20 000 en France. L’arrivée de la plateforme numérique Uber a suscité espoirs et vocations pour de nombreux exclus du marché du travail. Et la marque a tout fait pour attirer de nouveaux « partenaires », en particulier en Seine-Saint-Denis où le chômage dépasse les 18%. Derrière les promesses d’autonomie et d’activités rémunératrices, beaucoup découvrent la précarité, le salariat déguisé sans protection sociale, l’endettement et, au final, une nouvelle forme de soumission. Aujourd’hui en lutte, certains chauffeurs s’apprêtent à attaquer Uber en justice pour travail dissimulé. Reportage auprès de ces « uberusés » en colère.
Syndicalistes, nous marcherons le 19 mars
Syndicalistes nous prendrons part à la Marche du 19 mars pour la justice et la dignité. Pourquoi ? Parce que nous n’entendons pas séparer antiracisme et question sociale. Une tribune signée par des militant.e.s CGT, SUD-Solidaires, FSU, LAB, STC, CNT, CNT-SO...
 
0 | ... | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | 170 | 180 | 190 | 200 | 210

Rendez-vous

27 avril / 14h / à la Bourse du travail de Paris
Meeting « Pour la régularisation et la justice sociale en Europe »
Meeting organisé par la CISPM et la Marche des Solidarités avec la présence de représentant.es d’Allemagne, de Belgique, d’Espagne et d’Italie.
1er mai /
Journée internationale de manifestations, de revendications et de solidarité entre les travailleur-euse-s !
Le 1er mai est une journée d’action et de mobilisation internationale pour les droits des travailleur-se-s, le progrès social, la paix et la solidarité. Dans la continuité des nombreuses luttes menées, il s’agit de poursuivre et amplifier les batailles pour que les urgences sociales et climatiques soient enfin prises en compte par le gouvernement et le patronat.
3 mai / 17h30 / Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
9 mai /
Pour la fonction publique, amplifions la mobilisation !
Depuis de nombreux mois, en dépit de leurs revendications et propositions, elles constatent que le pouvoir exécutif poursuit une politique néfaste pour la population, pour les missions publiques et pour les agent-e-s.
11 mai / 9h30 / Bourse du Travail de Paris
Rencontre nationale contre la criminalisation des luttes
À l’initiative de : Comité Adama Traoré, ATTAC, Solidaires, Front de Mères, Collectif « Tous Migrants », Désarmons Les !, Confédération Paysanne, Réseau « Sortir du Nucléaire », des participant-e-s à la lutte de Bure, et d’autres...

Facebook


Twitter



Ordonnances Macron sur le travail... ce qu’il faudra combattre !