MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      jeudi 16 août

Rencontre publique avec Albert Woodfox et Robert King

  

Discrimination raciale et prisons aux Etats-Unis

A l’heure où les discriminations raciales et les violences policières aux Etats-Unis font rage et où on assiste à la naissance d’un nouveau mouvement de contestation « Black Lives Matter », venez rencontrer Albert Woodfox et Robert King.
Ces 2 figures du mouvement des Black Panthers se mobilisent depuis des décennies contre les discriminations raciales, les conditions carcérales aux Etats-Unis et appellent à la libération des autres prisonniers politiques aux Etats-Unis..

Ces deux militants ont été enfermés à l’isolement pendant des décennies. Albert Woodfox, récemment libéré après 43 ans à l’isolement - un triste record -, et une mobilisation internationale pour sa libération, s’exprimera pour la première fois en France.

Cette rencontre exceptionnelle donnera la parole à Robert King et Albert Woodfox pour aborder :

  • L’expérience de la détention à l’isolement aux Etats-Unis, et leurs décennies de lutte, depuis la prison et en dehors, pour survivre dans cet environnement totalement déshumanisé et faire reconnaître leur innocence
  • L’importance de la solidarité internationale
  • Leurs combats actuels et leur regard sur les Etats-Unis à l’heure où les discriminations, le racisme, mais aussi de nouveaux mouvements de revendication des droits (Black Lives matter…) sont revenus au premier plan de l’actualité dans le pays.
     
    Robert King devant un mur dédié à Albert Woodfox © AIF

     

rendez vous : 19h00 à la Bourse du Travail de Paris,  Salle Ambroise Croisat,  3 rue du château d’eau,  Métro République


Voir aussi

https://www.amnesty.fr/agenda/rencontre-publique-avec-albert-woodfox-et-robert-king

           

Rendez-vous

20 août / 17h30 / Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
29 août /
Bloquons le MEDEF !
Comme tous les ans depuis 1998 le MEDEF organise ses journées d’été qui lui donne l’occasion de répandre publiquement - avec force soutien de la classe politique - une vision ultralibérale de la société et du travail. L’Union syndicale Solidaires pense qu’en cette période d’attaques répétées contre les droits sociaux, il est important de ne pas laisser aux capitalistes le champ libre.

Facebook


Twitter


Actualités

Nos services publics Zone à Défendre
Les services publics sont un bien commun essentiel. Ils se sont imposés aux pouvoirs publics au fil des luttes sociales pour la reconnaissance des besoins et des droits collectifs pour toutes et tous
Tout notre soutien aux Argentines !
De Paris à Tokyo, Quito, Mexico, Madrid, Berlin, New York ou Sydney… dans plus de 30 pays étaient organisées le 8 août des actions de soutien au combat des femmes en Argentine pour leur droit à choisir d’avoir un enfant ou pas.
Liberté de choisir son avenir professionnel : le gouvernement nous ment !
Grande fierté du gouvernement, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel vient d’être votée. Aux dires du gouvernement elle constitue un volet social après les réformes du marché du travail !
3 chiffres de l’été qui résument les politiques gouvernementales
Alors à la rentrée… ce sont des augmentations de salaires qu’il nous faut, exigeons des emplois à temps plein en réduisant le temps de travail et un droit à la retraite digne pour toutes et tous !
« Affaire Macron-Benalla » le retour des barbouzes !
Depuis quelques jours la polémique enfle sur le système de non-droit mis en place par Macron à l’Elysée. Une fois de plus nous voyons que ceux et celles qui détruisent les droits sociaux se pensent au dessus des lois. Certainement au nom de « l’exemplarité ». Cette pratique illégale est aussi significative de la conception de l’Etat qu’à Macron, un peu comme si Benalla à l’Elysée était un premier exemple de son projet pour la fonction publique : la place grandissante faite au secteur privé, l’externalisation des missions, les privilèges accordés à certain-es, la fidélité au pouvoir en place.