ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      lundi 21 octobre

Chômage

Assurance chômage : Solidaires dépose recours contre le décret du 26 juillet !
Après avoir attaqué le décret « sanctions » des chômeurs du 28 décembre dernier, Solidaires a décidé de récidiver, en compagnie de la CGT, contre celui réformant l’assurance chômage promulgué le 26 juillet.
Le revenu universel d’activité (RUA) : Cadeaux pour les riches et les nantis, diminution des aides pour les précaires !
Le revenu universel d’activité (RUA) vise à fusionner plusieurs minima sociaux, avec au minimum la prime d’activité et le Revenu de solidarité active (RSA). C’est ce projet qui devrait faire l’objet d’une loi en 2020 et pour lequel le gouvernement lance ses fameuses “concertations”. Il est également envisagé d’intégrer les aides personnalisées au logement (APL), ainsi que des allocations ciblant un public spécifique comme l’allocation aux adultes handicapés (AAH) et l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), entre autres. Tout cela étant lié à la réforme de l’assurance chômage du 18 juin dernier.
La soumission au travail forcé
Suite à la requête sommaire déposée devant le Conseil d’État par l’union syndicale Solidaires le 28 février dernier contre le « décret du 28 décembre 2018 relatif aux droits et aux obligations des demandeurs d’emploi et au transfert du suivi de la recherche d’emploi », les associations AC ! APEIS MNCP CIP Recours Radiation, les syndicats Solidaires SUD Emploi et SUD Culture et Médias Solidaires, avec le soutien du CNTPEP-CGT, attaquent ensemble ce texte inadmissible et destructeur.
Réunion à Matignon pour discuter du « grand débat national » : NOUS N’IRONS PAS !
Comme Solidaires l’a déjà exprimé dans plusieurs communiqués, les mesures annoncées par Macron face à cette colère sociale ne sont nettement pas à la hauteur. Dans un même temps, le gouvernement durcit les sanctions à l’encontre des chômeur-euses, et la réforme des retraites s’annonce délétère.
Chômage : Surveiller et punir les plus précaires
Contesté comme jamais sur sa politique sociale et fiscale, sur son traitement des urgences écologiques et sa gestion des services publics, le gouvernement vient de décider d’agir… Il s’en prend aux plus faibles, les chômeurs et chômeuses en renforçant le contrôle et en supprimant certaines de leurs garanties.
Manifestation nationale des chômeur-es et précaires
Tous les ans depuis décembre 2008 les associations de chômeur-euses appellent à manifester à Paris le 1er samedi de décembre. Comme chaque année, Solidaires sera partie prenante de cette mobilisation.
3 chiffres de l’été qui résument les politiques gouvernementales
Alors à la rentrée… ce sont des augmentations de salaires qu’il nous faut, exigeons des emplois à temps plein en réduisant le temps de travail et un droit à la retraite digne pour toutes et tous !
Occupation d’une agence Pôle emploi à Paris
Les associations de chômeurs AC !, APEIS, CGT chômeurs et MNCP, soutenues par les syndicats et organisations Sud-emploi, Snu/Fsu, JOC…, ont occupé l’agence Pôle emploi, 78 boulevard Ney, ce vendredi 29 juin 2018 à 10 heures. Il s’agissait de protester, entre autres, contre la multiplication par trois des contrôles et des sanctions ainsi que le vote de la loi Pénicaud, remplaçant l’assurance-chômage actuelle par un système non-assurantiel d’aides sociales. Celles-ci seront soumises aux aléas de décrets décidés en tout arbitraire par le gouvernement.
Une fois au sein de l’agence, différentes prises de paroles ont permis de rappeler que les chômeurs ont besoin d’un véritable accompagnement, et non de contrôles, que cet accompagnement risque d’être d’emblée mis à mal par la suppression prévue de 4000 postes d’agents de Pôle emploi. Les associations et syndicats ont mis en garde également les chômeurs qui se trouvaient dans l’agence contre la précarisation croissante de l’emploi, à laquelle une offre raisonnable aux contours flous et aux (...)
Le meeting des luttes de Paris
Ce meeting a pour objectif de permettre aux nombreux secteurs en luttes de prendre la parole et d’échanger sur leurs revendications dans un lieu public et symbolique afin que la population puisse aussi y participer.
Assurance chômage : un projet de loi contre les chômeurs et les chômeuses
La réforme de l’assurance chômage élégamment appelée « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » est présentée au conseil des ministres ce 25 avril.
Cette réforme qui associe formation professionnelle, apprentissage et chômage vient compléter le dispositif mis en place avec le transfert des cotisations chômage des salarié-es vers la CSG déjà décidé par ailleurs. Sous couvert d’universalisation du financement et de l’indemnisation : Elle renforce le contrôle des chômeurs et chômeuses ; Elle menace le financement actuel en élargissant les possibilités d’indemnisation (statut d’indépendant, démission pour une orientation professionnelle (...)
 
0 | 10

Rendez-vous

Le 21 octobre 2019 à 17h30 à la Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
Le 21 octobre 2019 à 19h, salle Henaff à la bourse du travail
Meeting de soutien aux grèves de sans-papiers, Egaux, égales, personne n’est illégal
4 mois de grève et de piquets à Chronopost Alfortville, un conflit à la CPN, des grèves et des piquets organisés par la CGT début oc campagne qui a démarré par plus de 60 manifestations et rassemblements en France le 18 décembre 2018 lors de la journée internationale des migrants.tobre, des actions de la CNT-SO, des Gilets noirs pour obtenir la reconnaissance et la régularisation de travailleur-euses sans papiers...
Le 25 octobre 2019
Forêts vivantes ou déserts boisés ?
Les forêts françaises sont aujourd’hui à la croisée des chemins, comme l’a été l’agriculture dans les années 1950-1960.En effet, depuis le Grenelle de l’Environnement en 2007, les appels à mobiliser davantage de bois se multiplient.
Le 1er novembre 2019 à 17h30 à la Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
Du 26 novembre au 27 novembre 2019 à la Bourse du Travail de Paris
Les journées Et voilà le travail
En 2010, Solidaires organisait « Et voilà le travail » réunissant plus de cinq cent militant·es de terrain de ses syndicats, issus du privé comme du public, de petites et de grosses entreprises et enclenchant une dynamique permettant de développer un réseau de militant·es autour des questions de la santé et des conditions de travail et multipliant des journées régionales « Et voilà le travail » à Limoges, Lyon, Avignon, Montpellier, en Île-de-France, à Rouen, en Bretagne, en Bourgogne, à Lille, Bordeaux, Arras… Ce chantier rend compte de tous ces échanges.
aa

Facebook


Twitter