ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      lundi 27 mai

Dernières publications

La RETRAITE à points : plus ça va, moins ça va...
De petites phrases en annonces fracassantes, messieurs Macron, Philippe et Delevoye (le Haut-commissaire aux retraites) sortent du bois. Il est clair maintenant que leur système ne sera ni « universel », ni « transparent », ni « simple », ni « équitable ». Il aura une fonction essentielle et universelle : nous faire travailler plus longtemps et gagner moins à la retraite.
Déclaration finale du premier Forum syndical antiraciste
Le racisme est une réalité structurelle dans la vie quotidienne comme au travail pour des millions de personnes, que ses formes soient légales ou illégales. Il y a encore beaucoup à faire dans nos syndicats pour que cette réalité soit prise à sa juste mesure et combattue comme telle.
Un CRS aux assises pour avoir éborgné un manifestant... Quand seront jugés les ministres de l’Intérieur ?
Un CRS va être, enfin, presque trois ans après les faits, renvoyé aux assises pour y répondre d’un « lancer injustifié » d’une grenade de désencerclement, qui a mutilé le 15 septembre 2016 notre camarade Laurent Theron, militant de SUD Santé sociaux qui a perdu un œil lors d’une manifestation contre la loi « travail ».
Nous le confirmons, l’extrême droite n’est pas la bienvenue dans nos cortèges
Depuis quelques heures, une partie de la fachosphère s’agite, et s’en prend à l’Union syndicale Solidaires sur les réseaux sociaux et par mail. En cause ? Un reportage du militant d’extrême droite Vincent Lapierre où on voit qu’il n’est pas le bienvenu dans le cortège de Solidaires et ses abords de la manifestation du 1er mai à Paris. Vincent Lapierre a été pendant des années le « journaliste vedette » d’Egalité et Réconciliation, le site d’Alain Soral, plusieurs fois condamné pour antisémitisme et négationnisme.
Solidaires ne se rend pas à Matignon
L’Union syndicale Solidaires décline votre invitation pour ce lundi 6 mai où vous conviez les organisations syndicales pour l’annonce officielle des décisions que vous avez prises suite à votre « grand débat » Quelques mesurettes et du saupoudrage ne répondent en rien à la mobilisation sociale des Gilets Jaunes, des salarié-es en lutte dans de nombreux secteurs, et plus largement aux attentes de la population. Les baisses d’impôts sont des leurres et reposent sur la destruction des services publics et de la fonction publique. Pendant ce temps, les milliardaires peuvent sourire. Ils auraient tort de ne pas le faire.
Le ministre de l’Intérieur est un menteur
La manifestation parisienne du 1er mai a été une nouvelle fois l’occasion pour les « forces de l’ordre » de réprimer violemment ceux et celles venu-es réclamer une autre politique sociale, fiscale et écologique. Nous assurons l’ensemble des blessé-es de notre solidarité. La mise en scène pendant plusieurs jours sur la prétendue dangerosité de cette manifestation par les services de l’intérieur et le Ministre lui-même, relayés largement, ont tenté de décourager les manifestant-es. Cette manifestation a été un succès de participation portant des revendications justes et légitimes.
Journée internationale de manifestations, de revendications et de solidarité entre les travailleur-euse-s !
Le 1er mai est une journée d’action et de mobilisation internationale pour les droits des travailleur-se-s, le progrès social, la paix et la solidarité. Dans la continuité des nombreuses luttes menées, il s’agit de poursuivre et amplifier les batailles pour que les urgences sociales et climatiques soient enfin prises en compte par le gouvernement et le patronat.
Travailler plus pour travailler plus… le système transparent et universel de Macron !
C’était dans les tuyaux depuis un moment en dépit des déclarations intempestives du Haut commissaire aux retraites, Jean Paul Delevoye. Quelle qu’en soit la forme, l’annonce est faite, il faudra travailler plus longtemps, ou plutôt, puisque une personne sur deux n’a plus de travail au moment de partir en retraite, partir en retraite plus tard et galérer plus longtemps.
Un grand débat qui se conclut par… toujours plus de Macronisme !
Au moins sur ce point Emmanuel Macron a été clair : c’est sa vision et sa politique qualifiée « d’aspiration profonde de tout le pays » qui va primer. A l’entendre les gilets jaunes et la colère sociale qui s’est exprimée depuis 6 mois, l’auraient changé profondément (on n’a pas vu en quoi)… mais visiblement pas son obstination d’appliquer des mesures ultra-libérales, qui étaient déjà en grande partie prévues dans son programme
Un 1er mai dans une année de lutte
Le 1er mai est une journée de lutte internationale pour la justice sociale et de solidarité. C’est un symbole toujours vivant. Cette journée n’est pas « la fête du travail ». Ce n’est pas « juste un jour chômé ». Car il s’inscrit dans une histoire sociale : le 1er mai 1886, les travailleuses et travailleurs de Chicago et de tous les Etats-Unis se levaient pour réclamer plus de justice sociale, un temps de travail réduit, des conditions de travail décentes, bref une vie digne d’être vécue. La police leur répondait par les armes, tuant plusieurs dizaines de manifestant-es.
Appel à manifester le 13 avril contre les répressions syndicales en cours et les violences policières
Le Comité national de l’Union syndicale Solidaires réuni le 3 et le 4 avril dénonce et condamne fermement toutes les répressions et violences policières à l’encontre du mouvement social. Nous syndicalistes, combattons depuis plusieurs années des politiques qui vont à l’encontre des droits des salarié-es du privé comme de la fonction publique, du pouvoir d’achat, des conditions de travail, de la protection sociale et qui laissent sur le bord du chemin nombre de personnes dans la précarité, au nom de la productivité et d’un capitalisme qui compromet l’avenir de la société elle même.
Fin du grand débat, abracadabra !
Le 8 avril, Edouard Philippe a donc restitué les grands enseignements du grand débat organisé et balisé par Macron. Rappelons en effet que ce dernier avait fait d’emblée de la baisse des impôts le thème majeur de son grand débat, pensant ainsi calmer la colère sociale des gilets jaunes.
"Loi anti-manifestation" on en veut toujours pas !
Pour Solidaires, s’il est important que cet article ne figure plus dans la loi, il faut cependant bien dénoncer que ce n’est pas le fait que le Préfet puisse interdire de manifester à une personne qui a été retoqué, mais uniquement les conditions dans lequel il peut le faire ! Ce qui laisse la voie à une réécriture de cet article par la suite pour reprécisez ces conditions…

Rendez-vous

7 juin / 17h30 / Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
17 juin / 17h30 / Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »

Facebook


Twitter


Actualités Nationales
Solidaires.org

27, 28 et 29 mai : Ensemble, pour la fonction publique et les services publics !
STOP à la criminalisation du mouvement pour le climat
Acte 28 des violences policières gratuites et nouvelles arrestations arbitraires
Communiqué unitaire suite à la stratégie de répression mise en œuvre samedi à Amiens
(Gilets jaunes) Acte XXVIII à Amiens : Solidaires dénonce une répression policière hors norme
Les utopiques - Le numéro 11 sera reçu début juin
Algérie : ce n’est pas au gouvernement de choisir les syndicats ; c’est aux travailleurs et travailleuses !
(Procès France Télécom) Jour 11 – Affecté
Le 28 mai en Argentine : pour le droit des femmes à l’avortement, libre, public et gratuit
Le 25 mai pour le climat, la justice sociale et environnementale !


  Antiracisme  Chômage   Conditions de travail et santé  Discriminations  Ecologie  Extrême-droite   Femmes  Fonction publique  Grève  Immigration  Instance représentative du personnel  International   Lutter  Politique économique et sociale  Protection sociale  Répression et libertés  Représentativité syndicale  Restructurations et réorganisations  Retraite  Service public  Solidarité  Statut du salarié  Transformation sociale

Victimes d’actes lesbophobes, gayphobes, biphobes, transphobes, c’est le moment de parler
LES SYNDICATS