ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      lundi 25 mai

DERNIERES PUBLICATIONS

#NonAuLicenciementDeEricBezou
Vidéo unitaire de soutien à notre camarade de SUD Rail, Eric Bezou menacé de licenciement. Signez la pétition, relayez en masse !
Exigeons la fin de la précarité et une autre répartition des richesses !
Nous l’avons déjà dénoncé, depuis plusieurs années, plus les dividendes versés aux actionnaires sont élevés, plus le taux de pauvreté augmente. D’un coté, pour 2019, on décompte plus de deux millions de travailleur-ses pauvres, neuf millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté dont 21 % de jeunes. De l’autre, 49,2 milliards d’euros de dividendes versés, battant le record de 2007.
Pour solde de tout compte, 100 balles et un mars ?
Emmanuel Macron tente de faire oublier sa gestion équivoque et catastrophique de la pandémie de même que les résultats des politiques de “guerre sociale” qu’il a menées depuis 2017 dans la continuité des précédents gouvernements. Et contrairement à ce qu’il aurait sans doute espéré, la population ne se satisfait pas des bons mots sur un supposé retour de l’Etat providence et la nécessité des services publics prononcés en mars.
Chômage et précarité les revendications de Solidaires
Nous présentons ici ce que doivent être à notre sens les mesures prises, de façon immédiate pour assurer les droits élé- mentaires de tous et toutes et à moyen terme pour l’égalité et la justice sociale.
L’état d’urgence « sanitaire » n’est qu’un prétexte pour attaquer nos libertés : NOUS EXIGEONS SA LEVÉE IMMÉDIATE !
Les unions régionales Ile-de-France exigent la levée immédiate de l’état d’urgence « sanitaire » qui vient d’être prolongé au moins jusqu’au 10 juillet par ce gouvernement, et qui se caractérise par l’attribution des pleins pouvoirs au gouvernement, ce qui leur permet d’imposer des conditions de reprise dans tous les secteurs au service exclusif d’un objectif : précipiter la destruction des services publics, accélérer la déréglementation générale, « uberiser » toutes les relations sociales.
Main basse sur nos cotisations ?
Si le projet de loi portant prolongation de l’état d’urgence sanitaire a été longuement commenté, celui portant « diverses dispositions urgentes pour faire face aux conséquences de l’épidémie de COVID 19 » l’est beaucoup moins.
Le jeu de (notre) société - Plus jamais ça !
La petite histoire... Le jeu de (notre) société est une idée originale du studio Boniato inspirée de la pétition "Plus jamais ça", lancée par 16 organisations associatives, syndicales et environnementales.
11 mai, contre les violences policières, nous étions là
Ce lundi 11 mai était le jour choisi par le gouvernement pour "déconfiner". Ce lundi 11 mai, nous étions 500 à étre présent-es sur le pont de l’Ile-saint-Denis.
Communiqué du Collectif Justice des Enfants : abandon du CJPM
Depuis deux ans nos organisations s’opposent à l’abrogation de l’ordonnance du 2 février 1945 qui régit la justice des enfants.
Et après, c’est quoi… l’esclavage ?
Tout le monde réfléchit à l’après COVID 19. Et si Solidaires avec d’autres appelle à un monde socialement et écologiquement émancipateur, nos ennemis ont en revanche bien l’intention de profiter de la période pour satisfaire leurs intérêts ; ils et elles feront tout pour que le monde d’après, ce soit le monde d’avant en pire.

Facebook


Twitter


Actualités Nationales
Solidaires.org

Lancement du comité national de soutien à la SCIC des Côtes d’Armor (22) : pour sauver des vies, fabriquons des masques
Déconfinement : Public - Privé, nous devons conserver nos droits
#NonAuLicenciementDeEricBezou
Brigades COVID 19 contact tracing
COVID-19 - conférence téléphonée du 20 mai avec le secrétaire d’État
Syndicalistes contre le capitalovirus #18
Mesures d’urgence indispensables pour empêcher une catastrophe sanitaire et sociale
Brigades et libertés // « Quoi qu’il en coûte », protéger les retraités de tous âges !
Se fédérer
Les LGBTIphobies se portent toujours trop bien
LES SYNDICATS