ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      vendredi 13 décembre

Permanence « Conditions de travail et santé »


Accueil gratuit, anonyme, sans rendez-vous. Merci de vous présenter à l’accueil à 19h15 au plus tard

Pour vous, ce sont peut-être au contraire des conditions de travail intenables, dangereuses, injustes, sous pression, des violences, du harcèlement, des problèmes de santé (accident du travail, maladies liées au travail...), la précarité et l’incertitude du lendemain (contrat précaire, management brutal, menaces, licenciement abusif...)...

Vous voulez trouver des conseils, des outils pour vous défendre, des idées pour vous en sortir... si d’autres collègues sont concernés-es, venez ensemble : à plusieurs on est plus forts

La permanence conditions de travail et santé est ouverte à tou-te-s, travailleuses et travailleurs de tous statuts (CDI, CDD, fonctionnaires, apprenti-e-s, stagiaires, intérimaires, sous-traitants, intermittent-e-s, chômeur-e-s, indépendant-e-s...)

Pour

  • Permettre à chacun-e de parler de ce qui se passe au travail, de connaître ses droits, de trouver de l’aide
  • Partager des expériences, des techniques, des connaissances et des pratiques.
  • Retrouver la capacité d’agir, ne pas rester isolé, rejoindre un collectif.
  • Construire des réponses ensemble, organiser une résistance collective à des conditions de travail qui rendent malade.
  • Une surcharge de travail, des objectifs impossibles, la pression du temps, la pression du résultat...
  • L’impossibilité de changer les délais fixés, d’augmenter les moyens, de bien faire le travail selon les règles du métier...
  • Une surveillance permanente, une pression pour ne pas déclarer les accidents du travail, ne pas déclarer les heures supplémentaires, ne pas dire les problèmes...
  • Des travaux dangereux, des produits chimiques toxiques, des charges trop lourdes, des tâches répétitives sous cadence, des travaux de nuit injustifiés...
     

Permanence conditions de travail et santé ouverte aux travailleuses et travailleurs de tous statuts le premier vendredi et troisième lundi de chaque mois de 17h30 à 19h15 à la Bourse du travail de Paris
 

Permanence initiée par des membres du Collectif pour la santé des travailleuses et travailleurs issu de l’appel de janvier 2015
« Pour ne plus perdre sa vie à la gagner » http://neplusperdresaviealagagner.org
 
Contact mail : permanence@neplusperdresaviealagagner.org


Documents à télécharger > permanence Conditions de travail et santé

Actualités

La retraite à points, dès 2022, 2025, 2027... Le gouvernement nous ment… on continue
Décryptage du contenu de la réforme. La retraire à points inchangée : pour Solidaires c’est toujours non !
Plus que jamais renforçons la mobilisation
Les organisations syndicales constatent que le gouvernement s’obstine sur son projet de régime unique à points et ne veut pas prendre la mesure de la mobilisation exprimée par les salariés en grève.
Réforme des retraites : la grande illusion !
Les annonces d’E Philippe ont confirmé que la mise en place d’un régime par points n’est qu’une grande arnaque. Au-delà des éléments que l’on connaissait déjà par le projet Delevoye, quelques mesurettes ne viendront pas compenser la paupérisation de l’ensemble des retraité-es, les inégalités femmes-hommes, ou la fin des régimes spécifiques…tandis que le « il faudra travailler plus » s’appliquera à tout le monde !
Journée massive de grève et de manifestations interprofessionnelles et intergénérationnelles
Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, UNL et UNEF se félicitent de l’ampleur des mobilisations par la grève lancée ce 5 décembre et par la participation massive aux manifestations organisées partout dans le pays. D’ores et déjà de nombreuses reconductions de la grève sont lancées et d’autres sont prévues dès ce vendredi, dans le privé et dans le public.
Tout ça pour ça…
Aujourd’hui, alors que partout la colère sociale gronde, que la grève s’étend et que les manifestations se préparent, Delevoye a reçu quelques organisations syndicales. Il a dans cette même journée trouvé le temps de se souvenir qu’il avait oublié de signaler ses liens avec le monde de l’assurance et démissionné de l’institut où il continuait à siéger.

Facebook


Twitter