ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      samedi 16 novembre

Conditions de travail et santé

Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
Accueil gratuit, anonyme, sans rendez-vous. Merci de vous présenter à l’accueil à 19h15 au plus tard Pour vous, ce sont peut-être au contraire des conditions de travail intenables, dangereuses, injustes, sous pression, des violences, du harcèlement, des problèmes de santé (accident du travail, maladies liées au travail...), la précarité et l’incertitude du lendemain (contrat précaire, management brutal, menaces, licenciement abusif...)... Vous voulez trouver des conseils, des outils pour (...)
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
Cette permanence est ouverte aux travailleuses et travailleurs fonctionnaires, en CDI, en CDD, apprenti-e-s, intérimaires, sous-traitant-e-s, intermittents qui subissent... Accueil gratuit, anonyme, sans rendez-vous. Merci de vous présenter à l’accueil à 19h15 au plus tard Pour vous, ce sont peut-être au contraire des conditions de travail intenables, dangereuses, injustes, sous pression, des violences, du harcèlement, des problèmes de santé (accident du travail, maladies liées au travail...), (...)
Il fait trop chaud au boulot, ON FAIT QUOI ?
Dans les jours qui viennent, il est prévu des températures ambiantes à l’ombre qui vont dépasser les 30 degrés dans la journée : au-delà de 33 °C, le risque d’accident est accru ou lorsque la température nocturne est supérieure à 25 °C.
Les raisons de bloquer le Medef le 29 août lors de son université d’été ne manquent pas
L’université d’été du Medef fête ses 20 ans avec un nouveau président. Les patrons travaillent de concert avec le gouvernement pour remettre en cause nos droits, réduire nos salaires, augmenter notre temps de travail… Les attaques se multiplient, notamment sur certaines questions…
Mode detox : où en est le secteur textile ?
Il y a sept ans, Greenpeace lançait sa campagne Detox. Le but : dénoncer l’utilisation de produits chimiques toxiques par l’industrie textile et l’inciter à adopter des pratiques plus respectueuses des consommateurs et de l’environnement. Même si d’importants progrès restent à faire, des avancées majeures ont été obtenues grâce à votre mobilisation !
Des horaires pas si atypiques
Ils sont désormais plus de 10 millions de salariés à travailler au moins une fois par mois le soir, la nuit ou le week-end, selon les résultats de l’étude sur les horaires atypiques publiée le 28 juin par les services statistiques du ministère du Travail.
Accidents mortels à répétition : quand l’agro-industrie joue avec la vie de ses techniciens cordistes
Quentin Zaroui-Bruat en juin 2017, Arthur Bertelli et Vincent Dequin en mars 2012. Ces trois jeunes cordistes, des techniciens qui effectuent des travaux en hauteur, sont tous trois morts ensevelis dans les silos du géant du sucre Cristal Union.
Travailler à la « transformation sociale » ne nous protège pas des violences organisationnelles
Le 25 mai 2018, un salarié travaillant dans une grande ONG s’est donné la mort sur son lieu de travail parisien, après avoir alerté sa direction sur ses conditions de travail. Du 21 juin au 28 juin 2018, plus de 80% des salarié.e.s d’une autre grande association de défense des droits se sont mis en grève pour dénoncer leurs conditions de travail. Leur mobilisation collective leur a permis de se faire entendre.
Personnels en souffrance / direction en vacances !
Grève reconduite samedi 30 juin à la BnF !
Ateliers « La digitalisation du travail »
Digitalisation, automatisation, robotisation, dématérialisation, intelligence artificielle...
Une journée pour débattre des actions possibles Après une première journée d’échanges le 10 janvier 2017, Solidaires organise une deuxième journée sous la forme d’ateliers pour travailler plus précisément sur certaines thématiques afin de dégager un revendicatif et des pistes d’actions possibles. Le fil conducteur de cette journée Le développement du numérique et des réseaux, les appareils mobiles et les plates-formes numériques qui mettent en relation des usagers transforment en profondeur l’économie, (...)
 
0 | 10

Rendez-vous

Le 18 novembre 2019 à 17h30 à la Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
Le 23 novembre 2019
Marche #NousToutes « Stop aux violences sexistes et sexuelles »
Chaque jour, dans notre pays, des femmes sont victimes de violences psychologiques, verbales, économiques, médicales, physiques ou sexuelles. Une femme meurt tous les 2 jours assassinée par son compagnon ou son ex-compagnon. Qu’elles aient lieu à la maison, au travail ou dans la rue, les violences ne sont pas une fatalité. Jamais.
Du 26 novembre au 27 novembre 2019 à la Bourse du Travail de Paris
Les journées Et voilà le travail
En 2010, Solidaires organisait « Et voilà le travail » réunissant plus de cinq cent militant·es de terrain de ses syndicats, issus du privé comme du public, de petites et de grosses entreprises et enclenchant une dynamique permettant de développer un réseau de militant·es autour des questions de la santé et des conditions de travail et multipliant des journées régionales « Et voilà le travail » à Limoges, Lyon, Avignon, Montpellier, en Île-de-France, à Rouen, en Bretagne, en Bourgogne, à Lille, Bordeaux, Arras… Ce chantier rend compte de tous ces échanges.
Le 30 novembre 2019
Réunion-Débat du Réseau Se fédérer pour l’émancipation : Santé, pour des luttes victorieuses
Les personnels hospitaliers exigent les moyens humains et financiers pour que l’hôpital public réponde aux besoins de santé. Ils dénoncent la gestion managériale, la souffrance au travail et la dégradation des soins. Les urgences et les hôpitaux psychiatriques sont au bord de l’implosion. La mobilisation grandit. Mais le gouvernement, bien que sur la défensive, ne répond pas pour autant aux revendications.
Le 5 décembre 2019
Grève le 5 décembre et les jours qui suivront !
Le gouvernement n’est plus certain de mettre en place aussi rapidement son projet de réforme des retraites comme annoncé depuis des mois. L’annonce des organisations syndicales pour une grève le 5 décembre le fragilise en dépit de tout le bla-bla sur l’universalité. Le 5 décembre apparaît désormais comme le début d’un mouvement qui pourrait être reconduit, faire tache d’huile et rejoindre les préoccupations générales de justice sociale, fiscale et climatique qui s’expriment massivement dans la société.
aa

Facebook


Twitter