ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail       mercredi 12 juin

Actualités   Nationales   Solidaires.org

L’exécutif doit renoncer à sa réforme de l’assurance-chômage !

Pour la démocratie et la justice sociale, faire front contre l’extrême-droite !

1ères mobilisations ces prochains jours : Marche des Fiertés samedi 15 juin 15h30

1ères mobilisations ces prochains jours : rassemblement METZ 13 juin 19h00

Les 10 ans du groupe des 9 organisations de retraité·es

L’extrême-droite n’est pas du côté des travailleurs et travailleuses

Cerises, la coopérative - N°59 7 juin 2024

Communiqué des fédérations cheminotes CGT - SUD-Rail - CFDT

Je vous écris depuis l’isoloir...

Contre l’extrême droite : Résister et agir dans l’unité !

Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues !

Non à la suppression de l’émission Vert de Rage : l’information sur la santé publique doit être préservée !

L’extrême droite, plus que jamais un danger mortel !

L’extrême droite : une fraude sociale, écologiste, contre les femmes et les LGBT+

Solidaires 74 : Nous n’accepterons pas la banalisation du racisme, des discriminations et des revendications identitaires.

CP Unitaire : Les arrêts maladies dans le viseur du gouvernement et de la Cour des comptes, la Santé en danger !

Mobilisation Palestine 8 juin : appel du Collectif national pour une pais juste et durable entre palestinien·nes et israéliennes

8 juin 2024 : journée nationale de solidarité pour la Kanaky / Nouvelle-Calédonie

Solidaires Finances signera le projet d’accord Protection Sociale Complémentaire (PSC) !

Le panneau syndical - juin 2024 - numéro 1

Actualités

Pour la démocratie et la justice sociale, faire front contre l’extrême-droite !

L’Union syndicale Solidaires est depuis 25 ans de tous les combats contre les régressions sociales, les régressions des droits des travailleurs·euses notamment par les lois travail, les réformes de l’assurance chômage, de la fonction publique, contre le recul de la protection sociale comme lors de la dernière réforme des retraites. Elle a dénoncé et combattu aussi les lois liberticides comme la loi immigration qui a fait de la préférence nationale, idée de l’extrême droite, son axe fondamental.

Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues !

Les organisations syndicales alertent depuis des années sur la crise sociale et démocratique qui traverse notre pays. Un politique qui tourne le dos au social et qui crée déclassement, abandon de nos industries et de nos services publics, le passage en force contre la mobilisation historique contre la réforme des retraites, l’absence de perspectives de progrès et la banalisation des thèses racistes, constituent le terreau sur lequel l’extrême droite prospère.

L’extrême droite, plus que jamais un danger mortel !

Ce soir, l’extrême droite cumule près de 40% des suffrages. Ces élections européennes rendent manifeste la gravité de la situation. L’extrême droite a toujours été, et demeure plus que jamais l’ennemie mortelle des travailleurs et des travailleuses, des étranger⋅ères, des personnes racisées, des LGBTQI+, et de la démocratie. Le programme de toutes les extrêmes droites, c’est de préserver les privilèges du patronat et des classes sociales favorisées, en désignant des boucs-émissaires à la colère sociale : les étranger⋅es, les femmes, les LGBTQI+...

Le 9 juin, ne donnons pas une voix à l’extrême droite !

Fidèle à ses valeurs d’indépendance vis-à-vis des partis politiques, l’Union syndicale Solidaires ne donne pas de consigne de vote en faveur d’une liste. Mais nous appelons à ne pas donner une seule voix aux partis d’extrême droite à commencer par le RN. Les idées d’extrême droite sont à l’opposé de tout ce que défend le syndicalisme : la solidarité, l’égalité, la justice sociale, la lutte contre les discriminations…

Réforme de l’Assurance-chômage : le gouvernement fait les poches des plus précaires

Encore une réforme de l’Assurance-chômage ! Motivé par des raisons strictement budgétaires, le gouvernement décide de réduire une nouvelle fois les indemnités des privé·es d’emploi et de durcir les conditions d’indemnisation.