MENU
      ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      jeudi 25 avril

Réflexions

Déchets nucléaires : impasse et résistance
« Arrêter le nucléaire n’est pas un choix d’avenir. Ce n’est pas conforme à nos objectifs en matière de réduction des émissions de CO2 », déclarait Emmanuel Macron en mai 2016. Ce chantage à la propreté énergétique fonctionne à plein régime. Ombre au tableau, et non des moindres : la production de nombreux déchets pouvant perdurer jusqu’à plusieurs milliers d’années. Ce texte, coécrit par une membre du réseau Sortir du nucléaire, donne à comprendre l’envers du décor. « Il semble clair que les autorités ont choisi leur camp : la machine productive contre les citoyens. »
Fausse crise des migrants, vraie crise de l’Europe
Seize pays de l’Union européenne se sont réunis ce dimanche à Bruxelles pour discuter de la question des migrants, sans parvenir à proposer une position commune – une inefficacité qui reflète le manque de volonté pour coordonner les politiques d’asile et de migrations au niveau européen.
Antiracisme et question sociale
Quelle articulation peut-il y avoir entre action syndicale, question sociale et lutte contre les discriminations raciales ? C’est la question centrale à laquelle cette huitième livraison des Utopiquesest pour l’essentiel consacrée.
image par defaut
Enjeux syndicaux et politiques de la souffrance au travail
Ce texte reprend des développements de la formation « Violence managériale et souffrance au travail » que la fédération SUD-Rail dispense à ses équipes militantes, afin de les aider à comprendre et combattre ce qui structure l’évolution moderne des mécanismes de domination dans et par le travail. Les fondements théoriques sont majoritairement empruntés à la sociologue Danièle Linhart et au psychanalyste Christophe Dejours, créateur de la psychodynamique du travail qui englobe désormais la psychopathologie du travail.
Mai 68 chez Lip à Besançon
De Gaulle, c’est le pouvoir hautain qui décide et ne négocie pas, qui monologue et ne dialogue pas. La guerre d’Algérie a renforcé le côté policier de ce pouvoir. Les manifestations sont durement réprimées. Ce sont donc des années difficiles pour les salarié.es et leurs organisations. Le patronat s’est mis à l’unisson du style De Gaulle. Partout, il y a durcissement des rapports sociaux. À LIP, les réunions mensuelles obligatoires de CE et DP sont expédiées en trois-quart d’heure, avec des réponses négatives à la quasi totalité des demandes des salarié.es.
Les utopiques 1968/2018
On se rencontre, on réfléchit, on échange, on invente et on passe un bon moment
https://solidaires.org/IMG/pdf/2018...
Soutien aux inculpé-es d’Arago
L’union syndicale Solidaires appelait, comme beaucoup d’autres organisations aux manifestations du 22 mai 2018 qui réunissaient à la fois les agent-es de fonction publique, les cheminot-es engagé-es dans un long conflit, les salarié-es du privé et les lycéen-nes et étudiant-es engagé-es contre la politique de sélection profondément inégalitaire de Parcoursup. A Paris, notamment, cette manifestation a été marquée par de nombreuses violences policières contre les participant-es du cortège.
En quarante ans, 478 morts à la suite d’interventions policières
Les forces de police et de gendarmerie ont pour mission d’assurer la sécurité des personnes, des biens et des institutions. À ce titre, elles disposent du pouvoir de recourir à la force et d’utiliser leurs armes à feu, dans des circonstances précises. Ce pouvoir, conféré par l’Etat, occasionne des morts. Qui sont-ils, pourquoi et comment sont-ils tués ? Dans quelles conditions l’action des forces de l’ordre se révèle-t-elle fatale ?
La loi SNCF affaiblira le chemin de fer, jugent les ONG écologistes
À grande vitesse, le gouvernement a fait adopter son « nouveau pacte ferroviaire ». La loi ne garantit pas l’avenir de ce mode de transport et ne l’inscrit pas dans une politique globale des mobilités, regrettent les écologistes.
C’est tous les jours le 8 mars contre les violences faites aux femmes
Pour SOLIDAIRES groupe RATP, le travail contre les violences sexistes est associé à notre engagement féministe. Au-delà de la défense des salariées victimes de ces agressions et harcèlements, notre engagement se comprend comme le refus de cette tolérance sociale qui va des inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes aux agressions sexistes, et sexuelles. Pour contrer ce qui relève d’une société encore sous domination masculine, il est indispensable d’agir.
 
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 210

Rendez-vous

27 avril / 14h / à la Bourse du travail de Paris
Meeting « Pour la régularisation et la justice sociale en Europe »
Meeting organisé par la CISPM et la Marche des Solidarités avec la présence de représentant.es d’Allemagne, de Belgique, d’Espagne et d’Italie.
1er mai /
Journée internationale de manifestations, de revendications et de solidarité entre les travailleur-euse-s !
Le 1er mai est une journée d’action et de mobilisation internationale pour les droits des travailleur-se-s, le progrès social, la paix et la solidarité. Dans la continuité des nombreuses luttes menées, il s’agit de poursuivre et amplifier les batailles pour que les urgences sociales et climatiques soient enfin prises en compte par le gouvernement et le patronat.
3 mai / 17h30 / Bourse du Travail de Paris
Permanence « Conditions de travail et santé »
Avec le collectif « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner »
9 mai /
Pour la fonction publique, amplifions la mobilisation !
Depuis de nombreux mois, en dépit de leurs revendications et propositions, elles constatent que le pouvoir exécutif poursuit une politique néfaste pour la population, pour les missions publiques et pour les agent-e-s.
11 mai / 9h30 / Bourse du Travail de Paris
Rencontre nationale contre la criminalisation des luttes
À l’initiative de : Comité Adama Traoré, ATTAC, Solidaires, Front de Mères, Collectif « Tous Migrants », Désarmons Les !, Confédération Paysanne, Réseau « Sortir du Nucléaire », des participant-e-s à la lutte de Bure, et d’autres...

Facebook


Twitter



Contre le fascisme, solidarité avec le peuple brésilien