ÉditoActualitésÉvenementsCommuniquésManifestationsRéflexionsRetour sur...SyndicalismeTravail      jeudi 28 mai

Salon du livre antifasciste


Programme du Salon du livre antifasciste

  • 11h00 : Culture, histoire et idéologie d’extrême droite - débat animé par Evelyne Bechtold-Rognon de l’Institut de recherche FSU, avec les historiens William Blanc et Jean-Paul Gautier
  • 12h30 : repas par l’association Les Tabliers Volants & projection du film « Punishment Park » de Peter Watkins (1971) présenté par le CEFI-Solidaires et par l’association Hors-Circuit
  • 14h00 : La campagne intersyndicale Uni-e-s contre l’extrême-droite - débat animé par VISA avec des représentant-es de la CGT, de la FSU, et de Solidaires
  • 16h00 : documentaire sur la manifestation antifasciste unitaire du 14 juillet 1935 (20 minutes) présenté par Jérome Beauvisage, de l’IHS-CGT
  • 16h30 : représentation de la pièce de théâtre « Inconnu à cette adresse » par Thierry Rousselet et Fabrice Caurier, ‌d’après le roman de Kathrine Kressmann Taylor (1938)
  • 17h30 : Le FN à la conquête du pouvoir - débat animé par VISA avec Annick Coupé (pour la campagne unitaire Nos droits contre leurs privilèges), Maïa Drouard (sociologue), et sous réserve Farid Boudjellal (co-auteur notamment de la BD « La Présidente »)
  • 19h : Fanfare Invisible

Des stands sont prévus pour les syndicats et les éditeurs, les associations et les collectifs antiracistes et antifascistes. Seront proposés un espace librairie et un espace DVD.

Il y aura également des expositions d’affiches antifascistes et antiracistes, un atelier sérigraphie animé par des graphistes, un espace jeux/lectures pour les enfants, un atelier graff animé par Zakeone Azad et One Manyak.

Par ailleurs, un temps d’expression est prévu pour l’association La Parole errante demain et pour le collectif antifasciste de Montreuil.

Les repas bio et à prix libre seront assurés par les Tabliers volants et un bar sera disponible.

La journée se terminera par un apéro-concert avec les ami-es de La Fanfare Invisible.

Actualités

Plus Jamais ça : 34 mesures pour un plan de sortie de crise
Mardi 26 mai, 20 organisations associatives et syndicales publient un plan de sortie de crise. Dans un document détaillé de 24 pages, les organisations signataires défendent 34 mesures pour répondre de concert aux enjeux sanitaires, sociaux, économiques et écologiques auxquels font face nos sociétés.
Manifester est un droit fondamental. Il doit être défendu
Depuis le 11 mai, le couple exécutif a décidé de réprimer toute forme de protestation publique. En dépit du respect des gestes barrières, il mobilise les forces de l’ordre pour bloquer et verbaliser une chaine humaine à l’Ile-Saint-Denis (93) contre des violences racistes commises par des policiers, un cortège syndical de voitures à Marseille pour l’emploi et les services publics, des rassemblements ponctuels de « gilets jaunes », des protestations des personnels infirmiers et de médecins devant des hôpitaux.
COVID 19 : Coup de grâce pour les prud’hommes ?
Depuis de nombreuses années, les conseils des prud’hommes sont sur la sellette. Ils sont maintenant en sursis. Sarkozy en avait fortement réduit le nombre il y a une décennie. Macron, alors ministre de l’économie en 2015, a ensuite tout fait pour dissuader nombre de salarié-es de défendre leurs droits. Sa loi dite « Macron » a ainsi complexifié les procédures de saisines, imposé la représentation obligatoire soit par avocat-e aux prestations facturées soit par un-e défenseur-e bénévole quand cela est possible, encadré des indemnités en cas de licenciement frauduleux…
#NonAuLicenciementDeEricBezou
Vidéo unitaire de soutien à notre camarade de SUD Rail, Eric Bezou menacé de licenciement. Signez la pétition, relayez en masse !
Les LGBTIphobies se portent toujours trop bien
La journée du 17 mai contre les lesbophobies, gayphobies, biphobies et trans phobies a une caractéristiques particulière cette année puisqu’elle ne déclenche pas le début des Marches des fiertés dans nombre de villes.

Facebook


Twitter